top of page
  • Photo du rédacteurClem

Illuminer les cieux - Justine Tiphagne

Engélion - I

Illuminer les cieux

Auteur : Justine Tiphagne

Editeur : EDITIONS PLUME BLANCHE (07/11/2023)

382 pages

Résumé :

Jadis, Engélion, l'astre sacré illuminait le ciel lors de la Levée. Aujourd'hui, la tombée de la nuit annonce l'avènement des Damnés. Dans le chaos de ce monde enchaîné et torturé, en proie à un homme aussi cruel qu'immortel, un murmure prophétique parle d'enfants avec l'extraordinaire pouvoir de manipuler l'engélion. Lilium est l'une d'entre eux.


Avis :

Gros coup de cœur pour le premier tome de cette trilogie que j'ai eu la chance de pouvoir découvrir lors de la lecture commune organisée par l'autrice. Engélion se classe parmi mes Plume Blanche préférés !

Comme à chaque fois que je suis captivée, habitée, subjuguée par un livre, en admiration devant l'écriture et l'univers, il va être diablement difficile d'en parler ! Mon expérience de lecture a, en plus, été enrichie par les anecdotes sur nous a confiées l'autrice au fur et à mesure que nous découvrions les différents chapitres.

La plume de l'autrice est magique : non seulement c'est très bien écrit, en terme de vocabulaire, tournure de phrase… mais en plus elle parvient à nous faire ressentir tout un tas de sensations à la lecture (il y a notamment pas mal de moments où on se dit "mais nooooooon"), tout comme elle matérialise distinctement paysages et bâtiments devant nos yeux. Son univers est luxuriant (je ne sais pas si ça se dit dans ce contexte) et très réfléchi; tout y est recherché, y compris les noms des lieux, des dieux ou des personnages. Tout a une signification. Génésis est un monde dangereux mais sublime, où faune et flore fabuleuses côtoient des aberrations de la nature : les Damnés, dont les habitants cherchent à tout pris à se protéger.

Lilium, l'héroïne, a vécu entre les murs d'Hallegarde, la cité du dirigeant (le Fenhir tout puissant), protégée des Damnés et des rebelles qui sévissent à l'extérieur. Lorsqu'elle se retrouve contrainte de quitter la cité mère, elle découvre, tout comme nous, la richesse des paysages, la diversité des climats et des cultures qui l'entourent. Lilium est un personnage intéressant: en effet, elle expérimente une situation dans laquelle la plupart de nous peuvent se reconnaitre. A l'abri dans sa tour d'ivoire, même si elle sait (ou sent) que quelque chose cloche, elle continue sa petite vie en rangée en restant passive, en se mettant des œillères peut-être. Puis elle va découvrir l'ampleur du mensonge, tout ce que le Fenhir cache, les horreurs qu'il perpétue. Petit à petit, elle va accepter son destin, découvrir ses forces.

Les personnages sont époustouflants ! Des caractères affirmés, de bons gros méchants comme on aime les détester, qui semblent pourtant cacher de lourds passifs. Durant le périple de Lilium, de nombreuses personnes apparaissent, certaines se détachent plus que d'autres, mais toutes nous marquent positivement ou négativement. Les liens qui se tissent au fil des pages sont puissants et rien n'arrive par hasard. Engélion est un roman qui se vit, qui prend aux tripes, qui nous serre le cœur d'appréhension à chaque nouvelle épreuve. C'est un roman dans lequel on s'attend au pire à chaque page. Souvent le pire se réalise, car tout récit imaginaire qu'il est, Engélion est vraiment réaliste.

Enfin, l'intrigue politique qui se dessine est la cerise sur le gâteau, la profondeur supplémentaire qui sublime le récit de Justine Tiphagne. Nous ne sommes plus juste face à une bande de jeunes adultes ignorants de leurs pouvoirs, mais face à un mensonge millénaire, un conditionnement de la population et une diabolisation de certains hommes. Face à nos hypothèses, construites grâce aux quelques clés que nous laisse l'autrice, nous, pauvres lecteurs, brûlons de découvrir les tenant et aboutissant; de comprendre comment la situation actuelle a réellement émergée car, une chose est sûre, ce que dit le Fenhir est faux !

Il parait que ce premier opus est le tome des questions. Il parait aussi que le second apporte les réponses… vous comprendrez donc mon impatience à le tenir entre mes mains !

42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page