top of page
  • Photo du rédacteurClem

Jail Time - Mathieu Guibé

Elvira Time²

Jail Time

Auteur : Mathieu Guibé / Illustrateur : Diane Özdamar

Éditeur : EDITIONS DU CHAT NOIR (02/04/2016)

218 pages

Résumé :

Pour certains, le lycée, c’est l’enfer. Pour moi, la situation s’est pourtant considérablement améliorée depuis que Ludwig, le savant fou prépubère, m’invente des armes sur mesure pour embrocher du vampire pendant que Belinda, sous les traits de ma prétendue avocate, me permet de toucher la prime de mes exécutions, avant ma majorité. Mais bien entendu, il a fallu que les politiques s’en mêlent : je n’ai certainement pas besoin d’une réorientation gouvernementale quant à l’intégration des Tolérés. Ma bienveillante croisade anti-raclures multicentenaires dans les couloirs du bahut va être bien plus hard, s’il m’est dorénavant interdit d’exploser un ou deux de ces petits vampires à collier. Dénuée de la fibre patriotique, née pour zoner du mauvais côté de la légalité, d’aucuns disent que je suis à deux doigts de verser dans le crime, ce qui se traduit maintenant par verser du sang de Toléré. Il faut bien l’admettre, ces gens sont loin d’avoir tort…


Avis :

Malgré une légère appréhension (pas certaine d'accrocher) à la lecture du premier tome, j'avais rapidement été charmée (je ne sais pas si c'est le mot juste) par le style et le bagou d'Elvira. La team déjantée qu'elle forme avec Ludwing et Belinda est tellement mal assortie qu'elle fonctionne à merveille.

Ce second tome est tout aussi addictif, tout aussi grinçant et tout aussi drôle que son prédécesseur. Difficile de trouver autre chose à en dire que ce que j'avais déjà écrit sur Dead Time, Jail Time est dans la même veine, l'écriture de Mathieu Guibé est vraiment efficace et les dialogues sont tordants.

Elvira poursuit sa descente aux enfers et sa course aux vampires; sa soif de vengeance semble ne pas avoir de limites et son comportement est de plus en plus borderline. Elle a des certitudes à propos des vampires, qu'ils soient tolérés ou non, et nous comprenons à quel point ces certitudes sont essentielles, pour elle et sa santé mentale, dans un final déchirant.

J'aime beaucoup l'adolescente et sa force de caractère; si parfois elle passe un peu pour une super-héroïne, ce n'est pas grâce à des super-pouvoir mais bien parce qu'elle a suivi un entrainement intensif pour pouvoir pourfendre du mort-vivant à canines.

J'ai été surprise de ne pas réellement trouver une continuité avec le premier tome et la fameuse prophétie qui semblait désigner la chasseuse de vampires; ici, on part sur une histoire inédite bien que se situant chronologiquement après les évènements du premier opus.

J'ai eu un peu de mal avec les chapitres narré du point de vue de Belinda qui nous donne une vision d'une jeune-fille plus qu'obsédée par les plaisirs charnels; néanmoins, j'avoue qu'elle a su me surprendre.

Ludwing et Shinta sont en soutient alors qu'Elvira a plus que jamais besoin d'aide. J'aime beaucoup le petit surdoué qui fait fi des sentiments, uniquement guidé par son intérêt pour la science et pour l'argent. Ses remarques sont toujours aussi directes et percutantes. Quant à Jericho, il n'est pas très présent dans cet opus, bien que son souvenir plane. Les sentiments d'Elvira vis à vis de son meilleur ami sont confus, entre culpabilité et soulagement.

Une révélation finale qui explique bien des choses quant au comportement des personnages, et qui m'a poussée à enchaîner directement avec le troisième tome.


Mathieu Guibé nous quitte avec un extrait d'un épisode Dentiers vs Zombis, la série fétiche d'Elvira et Jericho, qui nous laisse sur notre faim tout en confirmant une ambiance totalement timbrée. Si je n'ai pas spécialement d'atomes crochus avec les zombies, j'avoue que Dentiers vs Zombis sait éveiller mon intérêt.



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page