top of page
  • Photo du rédacteurClem

Je n'en peux plus ! - Laetita Laroche

Je n'en peux plus !

Auteur : Laetitia Laroche Editeur : MADEMOISELLE A TROIS AILES EDITIONS (29/11/2022)

216 pages


Résumé :

Un Noël orthodoxe. Un faux mariage. De vrais baisers.

Je n'en peux plus ! Parfois, je me désole moi même !

En plus de souffrir de dyslexie (ce qui n'est pas rien), je suis de ces personnes qui ne savent pas dire non.

Trois petites lettres de rien du tout, me direz-vous ? Eh bien pas pour moi ! D'où la situation de dingue dans laquelle je me trouve…

Matthias, veux-tu épouser Anika, ta colocataire serbe ? Oui.

Matthias, veux-tu épouser Tamara, l'ex de ton frère ? Oui.

Voilà où j'en suis : j'ai accepté deux femmes en mariage et un Noël à fêter avec ma future et ex belle-famille serbe. Rien que ça !

Maintenant, dites-moi, comment vais-je m'en sortir ?


Avis :

Dans mon envie de lectures un peu plus légères, je suis tombée, fin décembre, sur cette romance dont le résumé m'a tout de suite emballée ! De un, c'est un point de vue masculin, ce qui n'est pas courant et de deux, cette idée du yes man est super intéressante.

Suite à un concours de circonstances, impliquant une liseuse égarée et un accès tardif a l'ebook, je me suis retrouvée à tenir un délai très court pour cette lecture que j'ai, de fait, dévorée. Il faut dire que le livre est plutôt court et qu'en plus, il est étrangement addictif.

Je n'en peux plus ! est en fait un second tome; Je n'y arrive plus ! le premier volet évoque, apparemment, l'histoire de Ian, le frère de Matthias. Mais aucune inquiétude, pas besoin de l'avoir lu pour pleinement profiter de celui-ci.

L'écriture de l'auteure coule toute seule, les dialogues sont naturels et les personnages tout en nuances : une très bonne romance donc, à laquelle j'ai trouvé quelques défauts mais plein de qualités !

Contrairement à ce que j'avais imaginé, l'auteure nous offre un roman choral puisqu'Anika vient donner la réplique à Matthias, avec une alternance de chapitres. Ce qui n'est pas plus mal car le personnage féminin apporte beaucoup de fraicheur.

Les points forts côté Anika : elle souffre d'une phobie plutôt méconnue qui l'handicape fortement dans sa vie quotidienne, elle a du caractère et une volonté de fer, un meilleur ami déjanté et est d'origine Serbe. Vous me direz : elle est Serbe, et alors ? Et bien Laetitia Laroche nous immerge dans la culture Serbe; grâce à Anika, nous découvrons les coutumes de Noël, du mariage et aussi le lien très fort qui unit la famille. C'est un aspect très intéressant du roman, qui informe tout en fondant les différentes explications dans le récit avec adresse.

Les points forts côté Matthias : son personnage permet d'aborder la dyslexie, la souffrance et le manque de confiance en soi qu'elle peut engendrer. C'est un homme positif et bienveillant, toujours prêt à rendre service; du coup il s'oublie souvent au passage et manque un peu de relief. Bizarrement, malgré sa personnalité effacée, je l'ai beaucoup apprécié et, tout comme Anika, ai su discerner en lui les qualités qu'il ne voit pas. Si j'ai parfaitement compris son syndrome du yes man et sa volonté de ne pas blesser les autres (il est possible que j'en souffre aussi par moment), j'ai trouvé qu'il était tout de même très poussif.

C'est doux, c'est drôle, ça fait rêver. Oui mais. Il y a tout de même eu un passage auquel j'ai moins accroché : lorsque Matthias s'entête sur une voie qu'il sait lui-même ne pas vouloir suivre. Si j'ai compris pourquoi il agissait de cette manière, ça m'a tout de même semblé aller un peu loin, à la la limite de la caricature.

Je n'en peux plus ! tient sa promesse de passer un bon moment, instructif qui plus est ! Les personnages sont très attachants, que ce soient les deux protagonistes ou leurs familles respectives.

Comments


bottom of page