top of page
  • Photo du rédacteurNadge

Je pensais t'épargner - Pétronille Rostagnat

Je pensais t'épargner - Pétronille Rostagnat

Auteur : Pétronille Rostagnat

Marabout

Parution : Mars 2021

Note : 4,5 / 5

339 pages

Résumé éditeur :

« L’heure de la punition avait sonné. La porte de sa prison s’ouvrirait bientôt, révélant ses pires craintes. »


Une fillette est trouvée morte dans le coffre d’une automobile. Le père, accusé de maltraitance par son épouse, est soupçonné du crime. Très vite, la commandante Laroche, qui dirige l’enquête, réalise que l’affaire est loin d’être simple. Surtout lorsque l’avocate Pauline Carrel se saisit du dossier. Un quête de la vérité qui va confronter les enquêteurs aux tabous les plus redoutés.

Un thriller sous haute tension.


Avis lecteur :

Dès le résumé, le thème est posé, ce n'est donc pas une surprise : on va suivre l'enquête sur le meurtre d'une jeune enfant, retrouvée dans le coffre d'une voiture abandonnée en plein Paris. Et tout accuse le père!

Ce sujet pourrait paraître dure voir sordide, mais la plume de l'auteur (que je découvre) permet une approche pragmatique, sans pathos et sans jamais rentrer dans une sorte de malaise, pourtant j'appréhendai un peu le sujet. J'ai été totalement happée par cette histoire.


La maltraitance et la violence intrafamiliale sont des sujets (hélas) d'actualité, mais ici l'auteur les aborde avec un angle bien précis, une maltraitance déguisée, qui ne se voit pas mais qui fait des ravages et peut détruire des familles, elle décrit le cercle vicieux qui en découle.

On suit l'histoire au travers de deux regards : l'inspectrice en charge de l'affaire, Alexane, entourée de son équipe à la PJ et de Pauline, l'avocate controversée du père de la petite victime.

Cette alternance donne du rythme (ce qui est accentué également par des chapitres courts). C'est aussi une des clés du roman : l'interprétation des faits et des informations, qui peut être tellement différente par les personnes, en lien avec son passé et son histoire personnelle (et ses transferts) ou avec son intuition et ses reflexes professionnels. Cette presque dualité est un des point fort du récit sur cette histoire familiale bouleversante.


J'ai aimé les deux femmes fortes de ce roman, si différentes et si fortes. Chacune d'elle défend ses idéaux et la justice, à sa façon. Les dialogues entre elles (voir les passes d'armes) sont très bien écrits, on s'y verrait.

Il doit y avoir un gros travail de recherche, car certaines descriptions sont criantes de réalisme (le Bastion, l'enquête et le langage scientifique...), ce qui rend le récit crédible (et encore plus effroyable).


On voit la toile se dessiner, prendre forme, on s'interroge sur les dépositions, les attitudes qui paraissent louches, on doute...puis on a un triste sentiment sur le coupable... qui se révèle être la vérité en fin de roman! Quelle claque.

On entre dans les ficelles d'une sombre manipulation, où la victime n'est pas forcément celle que l'on croit, où la moindre faiblesse est utilisée pour arriver à ses fins.


Un suspense efficace dès les premières pages pour ce thriller psychologique mené d'une main de maitre. Il faut toujours se méfier des conclusions trop rapides!

J'espère une suite avec ces deux héroïnes, car il y a matière à avoir un très bon duo!

Tu comprendras vite que je ne suis pas du matin et que sans ma dose de caféine, je ne suis bonne à rien!

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page