top of page
  • Photo du rédacteurClem

L'ombre du corbeau - Suzanne Max

Les enquêtes de ma grand-mère 3

L'ombre du corbeau

Auteur : Suzanne Max Editeur : EX AEQUO (06/03/2023)

116 pages

Résumé :

Cléo te raconte une nouvelle enquête menée par sa grand-mère quand elle avait son âge. Printemps 1967 : Dans le village où Noémie et Mona passent leurs vacances, un fermier doit faire face à une série de malchances qui ne semblent pas naturelles. La rumeur court qu'il est victime d'un envoûtement et on accuse le rebouteux, qu'on suspecte de sorcellerie. Les deux filles mènent l’enquête, persuadées que, derrière les apparences, un personnage mystérieux agit dans l’ombre. Mais quel est son mobile ?


Avis :

C'est encore une fois sur la plateforme SimPlement que j'ai découvert ce petit roman au résumé bien sympa à lire avec les enfants. D'une maison d'édition que je commence maintenant à bien connaitre, enquête au programme, le choix était évident pour ma n°2 qui en est friande !

Pour ma part j'ai été très agréablement surprise par L'ombre du corbeau ! Il s'agit du troisième tome de la série Les enquêtes de ma grand-mère mais il peut se lire indépendamment sans aucun problème puisque nous n'avions découvert aucune des deux enquêtes précédentes. Le concept est intéressant : Cléo, une jeune-fille de notre époque, s'adresse à nous, un peu comme elle le ferait à un journal intime, et nous raconte les péripéties vécues par sa grand-mère, Noémie, quelques décennies plus tôt, alors qu'elle avait elle-même son âge. Elle clôture son récit par un petit mot, nous donnant rendez-vous pour de prochaines aventures. Cléo n'est pas présente au cours du récit, si ce n'est qu'elle dit parfois "ma grand-mère" au lieu de Noémie lorsqu'elle raconte son histoire; cela est un peu perturbant au début, mais une fois l'habitude prise, cela nous rappelle simplement que Cléo est la narratrice.

Le récit principal se déroule donc dans les années 60 et j'ai bien aimé le contraste culturel. Cela permet aux enfants de voir comment se passait le quotidien à une époque où il n'y avait ni téléphone portable ni même, parfois, téléphone tout court, ni ordinateur, ni télévision. Dans ce volet, Noémie et son amie Mona partent en vacances chez une tante à la campagne; nous découvrons donc la vie dans un petit hameau où tout le monde se connait et où les superstitions sont présentes.

Au prétexte d'écrire un roman, les filles enquêtent sur la vie au village mais également sur la sorcellerie. De rebouteux à jeteur de sort, la marge est faible; certains y croient dur comme fer, d'autres ont l'esprit plus cartésien, ce qui n'empêche pas de s'intéresser à la question des sorts ou autres filtres d'amour. Les adolescentes apportent un regard neuf et sans filtre sur les comportements des adultes et les rumeurs de la bourgade.

Le récit est rythmé, mystérieux, agréable à lire, ponctué par des échanges constructifs entre les personnages. Les relations humaines sont réalistes, les réactions des personnages également. D'hypothèses en hypothèses, les enquêtrices en herbe découvrent les habitants du village et cherchent un coupable parmi eux. Les éléments s'assemblent bien et le scénario est bien construit. Pour ma part, j'ai découvert assez rapidement une partie du pot aux roses (dès la rencontre de l'instituteur au cimetière) mais les enfants se sont laissés guider par les idées de Noémie et Mona, ce duo de filles (parfois complété de Marc, le grand-frère de Mona) épatantes et très complémentaires.

Ah que j'aurais aimé vivre ce genre d'aventure à leur âge ! Je les retrouverai avec plaisir !


Lucien, 11 ans, a adoré le récit et l'enquête des adolescents. Elle se déroule en France, à l'automne, dans la campagne des années 1960; il a beaucoup aimé la partie histoire de famille, les sortilèges et surtout l'amitié entre les personnages. Il a été surpris lors de la révélation du coupable. Ça aurait été moins cool que l'intrigue se déroule en 2023 parce que ça serait la police qui aurait résolu l'enquête et pas eux.

Andréa, 7 ans et demi, a beaucoup aimé Mona parce qu'elle est gentille et qu'elle a trouvé le refuge secret de Pierre toute seule. Elle a eu peur pour Noémie lorsqu'elle s'est retrouvée enfermée dans le placard et aussi lorsque les filles ont visité le laboratoire de sciences au tout début du récit ! Elle a trouvé rigolo lorsque Marc a claqué la porte en criant "où est Noémie ?". Elle s'est trouvé impressionnée lorsque sorcier (Norbert Lenoir) a découvert que Noémie avait menti pour son poignet. Elle aimerait bien lire une autre histoire de Noémie.

22 vues0 commentaire

Comments


bottom of page