• Nadge

La nuit du mal - Eric Giacometti & Jacques Ravennes

La nuit du mal - Eric Giacometti & Jacques Ravennes



Auteurs : Eric Giacometti & Jacques Ravennes

JC Lattès

Parution : Mai 2019

Note : 5/5

422 pages

Résumé éditeur :

Novembre 1941. L’Allemagne est sur le point de gagner la guerre. L’armée du Troisième Reich est aux portes de Moscou.

Pour Himmler, le chef des SS, la victoire sera définitive s’il parvient à s’emparer d’une swastika sacrée disparue en Europe. Pour Churchill, il faut absolument retrouver cette relique avant les nazis. Chacun compte sur Tristan Marcas, agent double au passé obscur.

Au cœur de cette guerre occulte entre les forces du Bien et du Mal, Laure, la résistante française, et Erika, l’archéologue allemande, vont s’affronter dans une lutte sans merci.


De Berlin à Londres, de la Crête mystérieuse à l’Italie de Mussolini, qui l’emportera dans ce duel entre l’ombre et la lumière ?


Et si la vérité se trouvait dans la jeunesse aux secrets interdits d’un certain Adolf Hitler ?


Avis lecture :

Petit rappel : il s'agit donc du tome 2 de la saga Soleil Noir. Les héros sont séparés, suite à leur rencontre mouvementée à Montségur.

Je pense qu'il faut mieux avoir lu le tome 1, mais un petit résumé au début permet de prendre l'aventure en cours, pour mieux comprendre les personnages et les différentes interactions entre eux.


On alterne donc au début (et comme souvent avec ces deux auteurs) entre deux duos de personnages fin 1941 (l'Allemagne est aux portes de Moscou) : côté alliés à Londres avec Laure, la résistante française poussée par un esprit de vengeance et Malorley , le responsable du SOE et côté Allemand avec Erika l'archéologue et Tristan.

Je rappelle que Tristan Marcas est un "archange d'un genre particulier, déguisé en démon, pour mieux combattre le Mal", c'est à dire un agent double.

Un "autre" personnage arrive, il s'agit de flash-back de la jeunesse d'Hitler, pour comprendre le monstre, il faut connaitre son passé... (j'ai beaucoup apprécié les petits symboles sur les chapitres dédiés, petites marques discrètes qui permettent de se repérer). Ces chapitres permettent aussi de mieux appréhender l'histoire secrète de la quête.

On y rencontre aussi du côté des alliés un certain agent de la marine nommé Fleming, et on découvre la genèse de son agent très secret 007. Le raisonnement de Flemming sur les chiffres et les dates est très captivant.

Autour d'eux gravitent également des personnages dont les noms sont marqués dans tous les livres d'Histoires.


On voyage aussi, de Londres à la Crête, de Berlin à Venise... la sérénissime va être le théâtre des derniers chapitres. Et quel cadre, la ville eds amoureux pourrait être le lieux où tout va changer!!


L'aspect ésotérique est bien plus présent dans ce tome, avec un petit aspect magie noire. L'objectif des alliés est de retrouver la troisième Swastika, qui possède des pouvoirs mystérieux, voir mystique.

Le rebondissement sur cette 3ème relique est bluffant!! Encore une fois, les auteurs nous entraînent sur des fausses pistes et le final est toujours dingue, pleins de rebondissements (ce qui fait qu'on lit les 100 dernières pages d'un trait).


Je préfère encore ce tome au tome 1, qui était déjà très réussi, c'est dire. Dans le tome 1, il y avait un peu de présentation des personnages, là on entre directement dans l'histoire (pour ne pas dire dans l'Histoire). On découvre aussi que les personnages (d'un côté comme de l'autre) sont prêts à tout pour leur idéal.


Il est totalement addictif, avec des actions en cascades et un rythme très soutenu.

Comme pour le 1er, ce n'est pas un roman historique (quoique bien documenté, comme toujours avec ces auteurs, comme le démontre les dernières pages du roman). Un petit côté plus sensuel aussi (pour ne pas dire sexuel) qui apporte du piquant à l'intrigue.

La plume reste légère et il y a beaucoup de discours, d'échanges.


J'attends avec impatience le tome 3, et la suite des aventures de ces héros et voir comment Tristan va s'en sortir. La lumière qui se cache toujours dans les ténèbres, parait-il?

Je suis archéologue. Je passe ma vie à faire parler les morts et, croyez-moi, ils n'ont pas beaucoup de conversations.
Vous ignorez les ressorts cachés de notre esprit, car c'est là que tout se joue. La lumière comme les ténèbres.
Tristan avait pris ses quartiers dans la bibliothèque. Enfant, il s'était souvent demandé ce que faisaient les livres en l'absence des hommes. Restaient-ils sagement rangés dans leurs rayonnages ou bien jaillissaient-ils de leurs étagères pour entamer une sarbacane déchaînées. Avant de s'endormir, il s'imaginait les livres assis côte à côte, se lisant les uns aux autres.

#enquête #SoleilNoir #thriller #thrillerésotérique #secondeguerremondiale #polar

11 vues0 commentaire