• Nadge

#PLIB2021 La prophétie des Sept - Christelle Da Cruz

#PLIB2021 La prophétie des Sept - Christelle Da Cruz

Auteur : Christelle Da Cruz

Editions Plumes du Web

Parution : Février 2020

Note : 4 / 5

389 pages

ISBN #979-10-97232-88-7 #PLIB2021


Résumé éditeur :

Depuis la mort de sa mère, survenue il y a près de 6 ans, Hazel s’est exilée à Londres avec sa tante, au cœur même des Ténèbres qui engloutissent peu à peu l’Europe. Sans nouvelles de son grand-père qui réside dans le Sud-Ouest de la France, Hazel décide de retourner sur ses terres d’origine pour résoudre ce mystère.

Sa rencontre avec Stellan, un vampire mandaté auprès d’elle par l’Union, la plus haute autorité en matière de créatures et d’êtres magiques, va quelque peu bouleverser ses plans. Elle apprend que son aïeul a été kidnappé malgré la protection vampirique dont il bénéficiait et qu’elle est reliée à une étrange prophétie. Désigné pour l’aider et assurer sa protection, Stellan, qui ne la laisse pas indifférente, se joint à elle dans sa quête.

Mais si Hazel est inquiète pour la vie de son grand-père, c’est en réalité le sort de l’humanité tout entière qui est entre leurs mains.

Avis lecture :

Roman découvert dans le cadre du PLIB 2021, grâce à Camille (que je remercie).


Ce qui m'a attiré au 1er regard, c'est bien entendu la couverture, avec ce côté flamboyant et un brin mystique!

Mais je me suis aussi interrogée, j'ai eu peur d'avoir un roman trop cliché "sorcellerie" à cause du pentacle qui prend une grande partie de la couverture. Peur vite levée dès les 1ères pages, tant j'ai été happée par la plume de l'auteur qui nous entraîne dans un univers très particulier, très sombre, avec une pointe d'humour!


Les personnages : Hazel, la vingtaine, le centre de l'histoire, a un tempérament de feu (comme ses cheveux). Elle m'a surprise, tant sur sa répartie que sur sa façon de voir les choses, sans oublier son courage et son insouciance (elle a l'air d'une chose sans défense, à la peau claire, mais il ne faut pas se fier aux apparences). Elle doit retrouver son grand-père, disparu dans d'étranges circonstances et elle découvre ainsi que tout son monde n'est qu'une illusion, mais elle reste forte (un peu trop peu être).

Stellan, le vampire vieux de plusieurs siècles aux yeux vairons, qui doit la protéger, et qui est également la haute Autorité des vampires en Europe (la classe comme protecteur).

Mary, la tante sorcière, avec son double jeu, qui est également là pour protéger Hazel, depuis le décès de sa mère, avec son côté hyper protectrice.

Et il y a une batterie de personnages secondaires issus de toutes les communauté possibles des créatures mystiques (Amélia, "bébé" vampire totalement déjantée et excentrique mais ayant un sacré sens de la famille, Caspian une fée, Moïra ou encore les sorcières flippantes du Le Cercle...).

Les personnages féminins sont forts (dans leur tempérament, dans leur caractère), elles ont du pouvoir. C'est un roman un peu féministe du coup.


L'Obscurité se répand en Europe, l'Angleterre est déjà envahi et ne voit plus passer les rayons du soleil. Les créatures de la nuit (vampires, loups garous...) ont envahi les villes et les humains ne sont plus en sécurité. J'aurais cependant aimé un ou deux chapitres sur cette transition, sur l'arrivée de l'Obscurité, sur la façon dont on réagit les humains.


Une prophétie, un pacte inter-espèces que certains veulent enfreindre et des révélations vont faire basculer la vie d'Hazel, accompagnée par ses nouveaux "amis".


L'auteur nous entraîne dans un voyage et même dans une quête, de Londres au Périgord, en passant par Prague ou Stonehenge, avec de belles descriptions. Par moment l'ambiance reste oppressante, sombre, entre fiction et réalité, trahisons et complots.

Les chapitres alternent entre la vision d'Hazel et celle de Stellan. Cela créé du rythme, et j'ai adoré ce style double, qui donne du relief à l'action. Leur duo fonctionne bien, entre tendresse, protection et confrontation. Une romance va naître, bien au delà du simple lien protégée/protecteur.


En résumé, une intrigue bien menée, rythmée et qui amène le lecteur vers un dénouement assez inattendu. On s'attache aux personnages principaux, et à cette équipe aux membres si différents qui va devoir combattre pour sauver notre monde. Il y a beaucoup d'humour et de rebondissements, ce qui rend ce roman assez addictif.

La fin reste ouverte (une suite peut être), qui permet au lecteur de laisser courir son imagination ...

Laissez-vous séduire par cette romance bit-lit et par cette héroïne angélique!

Dire que les portails féériques étaient mon nouveau métro semblait peut être un peu exagéré, d'autant que j'avais cessé de prendre le tube londonien deux ans plutôt, lorsque s'y aventurer était devenu aussi risqué qu'un escape game en équipe avec un groupe de sociopathes.
Pardon, mais la sorcière qui engueule le vampire vieux de mille ans, c'est à mourir de rire. Vous vous êtes entrainer? C'est un sketch ou une impro?