• Nadge

La vie est un cirque - Magne Hovden

La vie est un cirque - Magne Hovden

Auteur : Magne Hovden

Seuil

Parution : Mai 2021

Note : 3,5 / 5

377 pages


Résumé éditeur :

Lise, trentenaire célibataire, travaille pour un fonds d'investissement et rêve de devenir l'associée de son patron froid et cynique. Sa vie va pourtant basculer le jour où un clown la demande à l'accueil.


Un oncle dont elle ne connaissait pas l'existence, vient de mourir et lui lègue son cirque à Oslo. Une opportunité en or se dessine pour Lise qui voit dans la revente de ce patrimoine la possibilité de devenir la numéro deux de sa boîte. À la lecture du testament, elle fait la connaissance des neuf circassiens, loin d'être enthousiasmés par cette nouvelle.


À la surprise de tous, il y a cependant une condition, et de taille, à l'héritage : Lise doit effectuer cinq représentations à la tête du cirque, costume pailleté, haut de forme et éléphante inclus...

Avis lecteur :

Un roman qui se déroule dans le monde du cirque, avec en bonus une éléphante dotée d'un sacré caractère, cela promettait d'être fort en couleur, et pourtant je suis un peu partagée.


Le sujet avec Lise qui hérite d'un cirque à la mort de son oncle Hilmar, qu'elle n'a jamais connu, est pourtant une bonne base de départ. Lise est une femme froide et sans scrupule, qui a un métier dure et qui a construit une barrière autour de son cœur pour ne ressentir aucun sentiment. Son seul objectif : devenir l'associé de son patron Borge, qui est tout aussi cynique que manipulateur.

Elle va alors découvrir un autre monde à l'opposé de tout ce qu'elle connaît (fini le luxe de son appartement, elle va vivre dans la vieille caravane de son oncle).

J'ai eu du mal avec ce personnage qui est trop dans l'excès, et un peu trop caricatural. Le revirement vers la fin était attendu et prévisible, et cela m'a déçue.

Par contre, j'ai adoré la troupe de cirque, avec Fillip en 1er lieu. Ils sont atypiques mais tellement réalistes et vrais, avec leurs émotions à fleur de peau. Ils sont attachants, sous leurs côtés désuets, comme une grande famille, avec leurs tempérament différents mais complémentaires.

Sans parler de Mogens, l'artiste, personnage OVNI, qui est très drôle et complétement déjanté (avec un petit côté inquiétant quand même).


Le cirque, avec ces numéros classiques, acrobate, homme canon, clown... n'attire plus les foules.

Un côté critique de la société actuelle qui a ses yeux rivés sur les téléphones, les réseaux sociaux et qui n'arrivent plus à retrouver ses yeux d'enfants, touchés par la magie du spectacle. Je me suis beaucoup posée de questions sur cet aspect : attendons-nous le sensationnel (pour le diffuser sur le net), le drame?


Côté positif, la plume est fluide, ce roman se lit très vite, avec un style simple. Le côté challenge avec les 5 représentations que doit réaliser Lise pour obtenir le cirque (avec costume à paillettes et haut de forme, of course!) donne un côté assez rythmé, on veut savoir si Lise arrivera au bout.

La trame du feel-good est respectée.


Ce roman est également dépaysant à au moins deux titres :

* il se passe en Norvège, les noms des personnages, villes, ... ont tous cette consonance du nord. J'ai recherché les différentes villes citées, c'est vraiment un cadre magnifique.

* il nous entraîne dans le milieu de cirque, au delà des sourire de façade des représentations. On entre dans cette troupe qui vient de perdre son directeur, dans cette famille aux multiples visages. C'est une expérience unique.

"La solidarité entre les gens du cirque est très forte et il est presque impossible pour quelqu'un d'extérieur d'entrer dans leur cercle très fermé. Eux et nous avons des visions très différentes sur ce qui est important ou non dans l'existence."


Au final, ce roman qui fait voyager reste un feel-good agréable à lire. Une succession originale qui permet de passer un bon moment en Norvège.

La première fois que j'ai vu Yngve, il m'a dit que je ressemblais à la Princesse Leia et il m'a demandé si je voulais voir son sabre-laser.
Parce que je porte un costume normal? Mon métier, c'est bien clown. Mais je ne me promène pas habillé en clown quand je ne travaille pas. C'est comme superman, vous voyez? Je me transforme quand les gens ont besoin de moi.

4 vues0 commentaire