• Nadge

Le don d'Anoukis - Elodie Morgen

Le don d'Anoukis- Elodie Morgen

Auteur : Elodie Morgen

L'Alsacienne Indépendante

Parution : Février 2020

Note : 4 / 5

175 pages


Résumé éditeur :

Auguste ne souhaite qu’une chose : mourir ! Quel intérêt de poursuivre sa route sur ce chemin cabossé que représente sa vie ?

La déesse égyptienne Anoukis, revenue d’outre-tombe, pourra-t-elle insuffler l’espoir dans le cœur meurtri d’Auguste ?

A moins que ce ne soit le regard tendre d’une nouvelle résidente…


Plongez dans un univers où la magie des dieux se mêle au quotidien morose d’un vieil homme mystérieux.

Avis lecteur :

J'ai d'abord été attirée par la couverture, chaude, avec ce magnifique Ankh en or (croix de vie Égyptienne, emblème d'immortalité et d'éternité), puis le résumé m'a interpellé : j'étais curieuse de voir comment l'auteur allait réussir à mixer croyances égyptiennes et les anciens dieux avec la vie d'un centenaire dans un EHPAD, sujets qui semblent opposés. Et ce challenge est totalement rempli, avec cette histoire originale!


On fait la connaissance d'Auguste, qui va devenir centenaire. Il a vécu les affres de la guerre et la perte d'êtres chers et en porte encore les séquelles psychologiques. Il veut mourir, il se sent diminué dans les actes des soignants, la toilette notamment. Il porte un regard vif, parfois cruel, sur certains soignants autour de lui, sur cette sensation de ne pas être pris en considération. C'est pour cette raison qu'il est depuis quelques temps terré dans son mutisme, refusant de s'adresser aux gens autour de lui, s'enfermant dans sa bulle, dans sa zone de confort.

Mais une infirmière, Véronique, va changer sa façon de voir le monde, en lui offrant avec bienveillance, et avec un peu d'avance, un cadeau spécial pour son anniversaire.

Un lien va alors se créer avec deux jeunes égyptiens, qui vivent une belle relation d'amour, quoique interdite et qui vont être au centre d'une malédiction. Auguste va alors passer un pacte avec la charmante et mystérieuse Anoukis.

Un lien mystique, qui l'emmène sur les rives du Nil, le soir venu.

On alterne d'ailleurs dans les chapitres entre ces deux mondes. Je pense que l'auteur a d'ailleurs dû faire un important travail de recherches, et elle permet au lecteur de bien appréhender les notions grâce aux notes de bas de pages.


Une nouvelle pensionnaire, tout aussi fragile que curieuse, va également changer la donne. Comme si une renaissance était possible.


Ce roman est classé dans sa maison d'édition en "romance paranormale". Je vous rassure, même s'il y a bien de la romance, elle ne prend pas le pas sur l'histoire, voir sur les histoires.


Une plume sensible, sur un sujet délicat (la mort et l'acceptation de la fin de vie), je remercie l'auteur pour cette plongée dans la vie d'un résident d'EHPAD. On voit souvent le ressenti des soignants, mais on en oublie celui de la personne, la prise en compte de son vécu, du malaise que cela peut provoquer de devenir dépendant.

Le ton est doux et tendre, empli d'humilité. Je me suis attachée à Auguste, et c'est avec un certain pincement au cœur que j'ai refermé ce livre (mais avec un léger sourire).

Un voyage au travers du temps et des croyances, entre mythe et réalité, avec beaucoup d'émotions qui saura, j'en suis sûre, vous ravir!

Seul petit bémol : le roman est probablement trop court, j'aurais aimé en lire plus.


En achetant ce roman, vous faites également une bonne action, avec 1 € reversé à l'association France Alzheimer.

Il ne comprenait pas pourquoi toutes ces professionnelles de la santé s'obstinaient à minimiser ses sentiments. A faire comme s'ils n'existaient pas ou s'ils n'avaient aucune importance.[...] Personne ne pouvait comprendre le supplice que représentait la perte d'autonomie sans l'avoir vécue.
Deux histoires fondamentalement différentes. Auguste irait jusqu'à les qualifier de parfaits opposés : la jeunesse dont le cœur battait au rythme de l'espérance et de l'amour , animé par un désir de vivre pleinement, et la vieillesse qui ne laisse que désillusion et déchéance, solitude et mélancolie.

Posts récents

Voir tout