top of page
  • Photo du rédacteurClem

Les plantes carnivores font mouche - Katia Astafieff

Les plantes carnivores font mouche

Auteur : Katia Astafieff

Editeur : LUCCA EDITIONS (24/03/2023)

144 pages

Résumé :

Branle-bas de combat dans la tourbière ! Elvis-Édouard le moustique et Esmeralda la mouche ont disparu. La Brigade moustiquaire est sur la patte de guerre pour retrouver le fautif. Serait-ce le multirécidiviste Ornicar le cafard ou le délinquant Ectoplasme le phasme ? Ou, peut-être, est-ce l’œuvre de ces abominables plantes carnivores qui viennent soudainement d’envahir la région ?


Avis :

Voici une très chouette surprise à laquelle je ne m'attendais pas ! Repéré au détour de SimPlement pour son aspect scientifique / enquête, Les plantes carnivores font mouche a séduit toute la famille !

Le livre est déjà de très bonne qualité : pages épaisses et illustrations couleur en pleine page ou plus petites. Les enfants adorent regarder les images et il est agréable de voir les personnages évoluer sous nos yeux, comme de voir prendre vie les différentes espèces de plantes carnivores qui nous sont présentées.

L'univers minuscule de Katia Astafieff est minutieusement construit, les insectes et autres gastéropodes sont humanisés et mènent une existence de policier, d'étudiant en droit ou encore de journaliste. Chaque élément est adapté à leur taille et le texte est bourré de jeux de mots ou allusions rigolotes. Vraiment, il dépote ! Le personnage principal, l'inspecteur Perrick (aïe, que je me suis faite reprendre par les enfants lorsque je disais Pierrick), moustique de son état, est un gaffeur, un peu bêta / naïf sur les bords. Il entraine incontestablement des situations comiques qui ont fait rire les enfants.

Au delà de cet aspect narratif qui fonctionne très bien, Les plantes carnivores font mouche permet aussi, comme l'indique la couverture, de faire des sciences. En effet, l'auteure nous indique de nombreux éléments sur les différentes espèces de plantes, comme leur forme, leur manière de se nourrir… mais également sur les insectes rencontrés. Nous découvrons, par exemple, l'anatomie d'un moustique, ou les habitudes alimentaires des mâles. Le récit a donc un côté instructif et très intéressant qui est parfaitement bien intégré dans le contenu et permet de conserver une lecture fluide.

Nous nous sommes laissés prendre par l'enquête trépidante de Perrick, son escapade chez les hommes restant un passage mémorable. Si ce petit roman coche toutes les cases, mon enthousiasme est un peu retombé sur la fin que j'ai trouvé trop banale. Pour autant, je le conseillerai sans hésiter.


Lucien, 11 ans, a bien aimé toute l'histoire et surtout Perrick qui faisait n'importe quoi. Il a aussi apprécié le pou de Perrick et Roberto parce qu'il les a trouvé drôles. Le texte est intéressant parce qu'il énumère plusieurs plantes carnivores et lui a apporté des informations sur différents sujets comme l'alimentation des moustiques mâles.


Andréa, 7 ans, a bien aimé sauf quad le moustique se fait manger par la plante carnivore. Elle a trouvé le pou de Perrick trop mignon et la mouche aux yeux d'or super belle. Perrick est super rigolo et un peu bête. Elle a trouvé que c'était chouette parce que ça montrait la vie des plantes carnivores et des insectes. Elle a aussi apprécié le petit escargot journaliste mais elle ne sait pas comment il fait pour être présent partout alors qu'il est super lent vu que c'est un escargot; elle pense que c'est un miracle ^^ Elle a trouvé plein de situations drôles, par exemple quand les enfants courent après le chien qui court après le chat, quand le petit garçon se fait piquer ou alors quand la fille crie "ma coiffure" sous la pluie; les humains ont l'air ridicules ici.


Romane, 6 ans, a beaucoup aimé. Tout lui a plu.



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page