• Clem

Matilda - Roald Dahl

Matilda

Auteur : Roald Dahl

Éditeur : Gallimard Jeunesse

268 pages


Résumé : Le père de Matilda Verdebois pense que sa fille n'est qu'une petite idiote. Sa mère passe tous ses après-midi à jouer au loto. Quant à la directrice de l'école, Mlle Legourdin, c'est la pire de tous : un monstrueux tyran, qui trouve que les élèves sont des cafards. Elle les enferme même dans son terrible étouffoir. Matilda, elle, est une petite fille extraordinaire à l'esprit magique, et elle en a assez. Tous ces adultes feraient bien de se méfier, car Matilda va leur donner une leçon qu'ils ne sont pas près d'oublier.


Avis :

En début d'année, ma grande s'est fait couper les cheveux. Lorsqu'elle est sortie de chez le coiffeur, tout le monde lui a dit qu'elle ressemblait à Matilda. Ni une, ni deux, elle a voulu la découvrir. Je n'ai malheureusement pas trouvé de version plus simple que celle proposée par Gallimard Jeunesse, c'est donc une lecture un peu compliquée pour une enfant de 5 ans. Pourtant, elle a vraiment beaucoup aimé, réclamant son chapitre à l'heure du coucher (voire plus); son frère, a également suivi la lecture. Finalement, une fois le livre achevé, nous avons visionné le film de 1996.

Il est toujours difficile de s'attaquer à un classique. Classique que je n'avais d'ailleurs, il me semble, jamais lu avant aujourd'hui. J'avais par contre vu le film et en gardait un certain souvenir, que je n'ai pas retrouvé en parcourant l'œuvre de Roald Dahl. En effet, j'avais l'idée que Matilda était douée de pouvoirs or, ces derniers ne se manifestent que très tardivement dans le livre.

Matilda est une petite fille exceptionnelle, à laquelle on s'attache immédiatement. Pourvue d'une intelligence extraordinaire dans une famille tout ce qu'il y a de plus ordinaire, elle est souvent livrée à elle-même et délaissée par ses parents (qui eux, ont une intelligence plutôt basse). Le vocabulaire employé est plutôt soutenu et permet aux enfants d'agrandir leur champ lexical; mais il est également grossier puisque Melle Legourdin passe son temps à injurier les élèves de son école. Melle Legourdin est un personnage vraiment caricatural, qui peut paraître effrayant lorsqu'elle maltraite ses élèves et clame détester les enfants.

Au contraire, Melle Candy incarne la douceur et la sécurité; tout ce que Matilda ne connait pas. Ainsi, un lien fort naît entre la fillette et son institutrice qui conçoit une grande admiration pour sa petite élève.

Les enfants ont été captivés par l'histoire, ont ri des frasques de la directrice et ont été conquis par la magie de Matilda. On parle ici de courage, de difficultés, d'injustice mais aussi d'amour et de famille. La famille dans laquelle on nait n'étant pas toujours celle qui nous conviendrait.


Le film, quant à lui, est entrainant. On a revu, quasi à l'identique, certains passages du livre. Au contraire, d'autres ont été supprimés (notamment la scène du perroquet), la chronologie se trouve parfois modifiée et des passages ont été amplifiés (comme la capacité magique de Matilda ou l'implication du FBI). C'est un film vraiment sympa, dans lequel la bouille de Mara Wilson ne peut que séduire, somme toute assez proche de l'œuvre de Roald Dahl.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout