• Clem

Oliver - Blandine P. Martin

Irish Renegates, tome 4

Oliver

Auteur : Blandine P. Martin

Éditeur : BLANDINE P. MARTIN (13/10/2021)

260 pages

Résumé :

Hier nous n’étions que deux gosses à qui la vie souriait, pleine de promesses. Que sommes-nous devenus ? On tente par tous les moyens de ne pas reproduire les erreurs de nos parents, pourtant, j’ai bien l’impression d’avoir échoué. Je reste le fils de ce père que je n’ai pas choisi. Je n’étais pas prêt à perdre ma mère, mon pilier, mon modèle. De retour en Irlande, je suis confronté à une partie de mon passé que je suis incapable d’oublier. Elle. L’époque de nos fugues à bicyclettes et de nos rêves d’enfants me semblent bien loin. Pourtant, mon cœur ne reste pas insensible à la magie qui danse toujours dans ses yeux. Le temps nous a changés, nos chemins se sont éloignés. Alors pourquoi est-ce que sa présence éveille en moi l’envie de devenir meilleur ? En suis-je seulement capable ?


Avis :

Et voici le dernier tome de la saga Irish Renegades de Blandine P. Martin; le quatrième homme de la fine équipe a aussi droit à son tome éponyme, pour notre plus grand plaisir !

Comme à son habitude, Blandine P. Martin laissait son lecteur sur une situation explosive en fin de tome 3; une nouvelle, qui concernait Oliver, venait faire éclater la petite bulle dans laquelle les Irish Renegades s'isolaient enfin après toutes les mésaventures qu'ils avaient traversé. Elle nous l'annonçait donc, le dernier opus se déroulerait en Irlande, comme un retour aux sources, et cela me semblait une évidence.

J'ai littéralement dévoré la première moitié d'Oliver, emportée par la plume de Blandine, entre description des paysages et découverte de l'enfance du susnommé. Il s'agit d'un personnage que j'ai énormément apprécié, que ce soit sous les traits d'un enfant de 7 ans, timide et gringalet, trainant toujours avec son meilleur ami et la sœur de ce dernier, ou sous les traits du trentenaire qui se demande s'il n'a pas loupé sa vie. Une relation catastrophique avec un père absent, une remise en question des choix qu'il a fait, un deuil à gérer et les fantômes de son enfance qui resurgissent.

La part psychologique du personnage est très bien traitée, on suit le cheminement de ses pensées et de ses sentiments; on comprend pourquoi, dans le passé le petit Oliver a suivi son père au lieu de rester avec sa mère, là où tout le retenait (et j'avoue que c'était un point important sur lequel j'attendais Blandine au tournant).

En face, il y a Neala; cette jeune-femme extraordinaire qu'il est difficile de décrire ! De garçon manqué qui n'hésitait pas à botter les fesses des enfants qui embêtaient son copain, elle est devenue une femme forte et altruiste dont le but est d'aider les autres, quitte à s'oublier elle-même. J'ai aimé son franc parlé, son sens de la répartie et le tiraillement constant qui l'habite, son besoin de repartir en mission pour retrouver ceux qu'elle pense avoir abandonner.

Ces deux là ne peuvent vraiment pas cacher l'alchimie qui les unit (et surtout pas échapper aux remarques toujours très fines de Farrell). Le côté amour d'enfance inavoué ajoute, je l'avoue, beaucoup de mignonitude à leur histoire qui a fait battre mon petit cœur. Sauf que bien sûr, rien n'est jamais simple avec Blandine et il aurait été trop facile de céder aux sentiments ^^

Le reste de la petite bande n'est, évidemment, pas en reste, puisqu'ils ont tous accompagné Oliver dans son périple. Les bons mots d'Hailey ne manquent jamais de nous faire sourire et l'atmosphère de cocon familial, de sécurité ambiante est toujours là ! Tous mettent la main à la pâte pour aider Oliver, que ce soit avec un pinceau ou un bon conseil. Et puis bien sûr… il se pourrait que Blandine ait encore prévu un petit (ou pas) rebondissement au sujet de l'affaire qui nous occupe depuis le premier tome.

Un dernier volet riche en rebondissements et en sentiments, dont la conclusion est juste parfaite.

- Il se pourrait même que ce soit mon tome préféré -

3 vues0 commentaire