• Nadge

#PLIB2021 La princesse au visage de nuit - David Bry

#PLIB2021 La princesse au visage de nuit - David Bry


Auteur : David Bry

L'Homme sans nom

Parution : Octobre 2020

Note : 4 / 5

278 pages

#ISBN9782918541721 #PLIB2021


Résumé éditeur :

Hugo, enfant violenté par ses parents, s'est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux... Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d'accueil.


Vingt ans plus tard, alors qu'il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d'étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.


La princesse au visage de nuit est un conte d'enfances brisées, d'adultes qui ont dû survivre et grandir avec leurs blessures. Le roman parle de résilience, d'amitiés, d'enfants qui se réfugient dans la magie pour échapper à une réalité terrifiante et qui, parfois, en meurent. Mais ce n'est pas qu'une histoire triste. C'est un roman qui parle de vie, de survie. Parce qu'on finit par y arriver, parfois, à vivre. Et même, peut-être, à être heureux.

Avis lecteur :

Et voici ma dernière lecture des 5 finalistes du PLIB 2021!!


Hugo est un trentenaire dynamique qui croque la vie avec excès avec ses amis à Paris.

Il est de retour dans son village natal pour l'enterrement de ses parents, décédés des suites d'un banal accident de la route... Mais les choses ne sont peut être pas aussi simples et il s'agit en fait d'un sabotage!! Ce retour aux sources va faire remonter des vieux souvenirs dans l'esprit d'Hugo, grâce notamment à des éléments très étranges qui vont lui arriver.

On va alors alterner entre l'enquête sur ce meurtre avec une foule de suspects potentiels et les révélations du passé, grâce à de nombreux flash-back.

Hugo, enfant, est le seul témoin de la disparition de ses deux meilleurs amis Sophie et Pierre... mais il n'a aucun souvenir de cette terrible nuit de la St Jean. C'est à l'issue de cette tragique soirée qu'il va alors être placé en famille d'accueil.

Toute cette histoire a pour point commun une légende ou un conte pour enfants : celle de la princesse au visage de nuit qui exauce les vœux des enfants.


Un léger bémol sur la fin, je m'attendais à quelque chose de plus "fantastique". J'aurais aimé un dénouement plus recherché.


J'ai adoré ce personnage (Hugo) tourmenté par son passé, qui n'arrive pas vraiment à avancer, car quelque chose le retient toujours...un poids sur ses épaules. C'est peut être aussi grâce à son passé qu'il a choisi son métier (éducateur auprès des jeunes) et surtout sa bande d'amis qui sont aussi abimés que lui au final.

J'ai aimé également la galerie de personnages diversifiés qui l'entoure, même si certains sont moins approfondis que d'autres.


Ce polar, sur fond de fantastique, est une très belle découverte pour moi.

La plume est fluide et poétique, les descriptions sont claires mais laissent la place à l'imagination, les personnages sont bien brossés. Une certaine tension s'installe dès les 1ères pages et ne vous quitte plus, ce qui rend cette lecture addictive.

Je recommande ce roman original, qui maintient habillement le lecteur entre légende et réalité tout en abordant des sujets sensibles (harcèlement, viol, parents maltraitants, alcoolisme...).

C'est également un bel hommage à l'amitié.


Dans les bois vit

La princesse au visage de nuit,

Ses yeux sont étoiles,

Ses cheveux l’obscur.


Dans les bois gît

La princesse au visage de nuit,

Dans sa main pâle,

Meurent les cœurs purs.

Souffrir, ça n'empêche pas d'essayer d'être heureux, murmure Hugo. Au moins essayer...
Je me souviens aussi du silence autour de vous, de ces regards rivés sur vos bras, de la gêne de ces gens qui vivaient à côté de vous et n'avaient jamais rien... dit. Ou vu. Ou voulu voir.
6 vues0 commentaire