top of page
  • Photo du rédacteurClem

Psylence - Jean-Marc Dhainaut

Psylence

Auteur : Jean-Marc Dhainaut Editeur : TAURNADA ÉDITIONS (06/07/2023)

Résumé :

Clara en est certaine : elle a vu quelqu'un dans leur chambre… Elle a essayé de prévenir son mari. Mais il ne l'a pas écoutée. Il aurait pourtant dû… Lui, comme toute la famille. Lorsque Meghan Grayford, journaliste passionnée en phénomènes étranges, s'empare de cette histoire, elle ne réalise pas encore l'horreur qui la guette. Pourquoi cet acharnement ? Pourquoi s'en prendre à ces braves gens ? Et, surtout, comment arrêter le mal en personne lorsqu'il vous montre du doigt ? Vous, le prochain sur sa liste…


Avis :

J'avoue que la couverture de Psylence ne m'inspire pas du tout, je la trouve même moche, voire effrayante. Pourtant, l'an dernier j'ai découvert Jean-Marc Dhainaut et son héroïne, Meghan, avec Brocelia, et j'avais très envie de retenter l'aventure, d'autant qu'elle se déroule en Bretagne. Cette fois-ci, je savais précisément (ou presque) ce qui m'attendait : une ambiance horrifique, style film d'épouvante, raison pour laquelle j'attendais que mon mari soit à la maison pour lire.

Dans ce roman, nous retrouvons Meghan et son meilleur ami, Janis, toujours employés dans un journal porté sur le paranormal; ainsi qu'Alan Lambin, l'ancien héros de Jean-Marc Dhainaut, et son amie médium, Mina. Ainsi, si Alan a pris sa retraite, ce n'est pas pour autant qu'il se tourne les pouces puisqu'il est, une nouvelle fois, sollicité par Meghan dans son enquête. Ses années d'expériences sont d'une grande aide pour la jeune-femme, plutôt novice dans tout ce qui touche à l'occulte.

J'ai à la fois été captivée par ma lecture, cherchant à comprendre pour quelle raison surviennent les évènements décrits, et gênée par le comportement de Meghan. L'auteur a un talent certain pour conter de manière froide et détachée les scènes relatives à des manifestations étranges, laissant le lecteur pantelant et impuissant face au déploiement de ces forces surnaturelles. L'horreur est bien présente, les questions également ! Meghan a un côté tête brûlée qui ressort énormément. Elle agit sans réfléchir aux conséquences et, si ce qu'elle a vécu dans Brocélia aurait dû l'amener à considérer certaines relations différemment, il n'en est rien ! Hermétique à l'opposition, elle se braque à chaque fois que quelqu'un ne va pas dans son sens. Si parfois ses réactions semblent en partie justifiées, la plupart du temps, elle fait penser à un enfant. De plus, elle fait peu cas de son entourage lorsqu'elle plongée dans ses recherches. Rattrapée par les évènements, elle va cependant devoir remettre ses choix en question.

Une fois encore, Jean-Marc Dhainaut surprend avec le développement de son intrigue ! J'avais imaginé / anticipé plusieurs éléments, d'autres pas du tout ! Si je devais comparer, je dirais que j'ai préféré Brocélia à Psylence; peut-être parce que l'atmosphère "vieille bâtisse abandonnée" donnait une dimension particulière au roman, et que dans Psylence on découvre des scènes violentes / choquantes. Toutefois, je me suis laissée convaincre par la narration de l'auteur.

Sera-ce la dernière enquête de Meghan Grayford ? Si cela semble être la volonté de la jeune-femme, sa capacité à attirer les esprits l'en empêchera peut-être… Dans tous les cas, si prochaine investigation il y a, j'espère que Janis y aura un rôle plus important !



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page