• Clem

Quand tombent les lucioles - Dee L. Aniballe

~ Iris ~

Quand tombent les étoiles

Auteur : Dee L. Aniballe

Editeur : BOOKELIS (18/01/2021)

561 pages


Résumé :

Liam, 15 ans, n’aspire qu’à une seule chose : rencontrer des ados de son âge qui sauront l’accepter tel qu’il est. Juste avant la rentrée, son grand-père lui remet une Émeraude, qui lui donne accès à des capacités extraordinaires, mais ô combien inquiétantes. De nouveaux amis, aussi délurés qu’excentriques, vont lui apprendre à se servir de ses dons. Liam les aime tous, mais il s’interroge… Chacun d’entre eux semble dissimuler un passé difficile, et même de douloureux secrets. Le jeune homme ignore encore que sa propre vie est tissée de mensonges. Qu’il va être lié à des évènements qui le dépassent. Qu’une créature terrifiante, détenue dans les sous-sols du plus grand complexe scientifique du pays a été libérée. Et qu’elle va venir pour lui.


Avis :

Il y a presque 7 ans, j'ai découvert les deux premiers tomes de la saga Iris, écrite par Dee L. Aniballe et préalablement éditée aux éditions Sudarennes. J'en gare un souvenir marquant, car il est associé à la naissance de mon deuxième enfant; Iris était mon livre de chevet à la maternité. Le tome 3 n'est, lui, jamais sorti. J'ai toutefois gardé un excellent ressenti, bien que plutôt vague, de ma lecture, et c'est avec grand plaisir que je m'y replonge dans le cadre du Prix Roman CSE ARQUUS organisé par mon entreprise.

Récemment, l'auteure a ressorti sa saga, après l'avoir retravaillée, en auto-édition. Iris ne compte plus trois opus, mais cinq et ils sont désormais tous disponibles, ce qui signifie que je vais enfin connaitre le fin mot de l'histoire.

Sept ans après, cette lecture m'a semblé à la fois nouvelle et familière. Si j'ai redécouvert les personnages et l'intrigue, les lieux m'ont semblé étrangement familiers, et certaines histoires aussi. L'univers imaginé par l'auteure est magique: que ce soit son idée d'associer des gemmes aux humains, l'organisation de ce monde Tabou (duquel on ne doit pas parler à moins d'en faire partie) ou encore les différentes intrigues qui se tissent et que l'on découvre peu à peu.

Nous suivons Liam, un jeune garçon de 15 ans, qui s'est toujours senti à part, incompris, rejeté par son père, sa grande sœur mais également ses camarades de classe. Liam nous permet de découvrir les dessous de l'Organisation car, comme nous, il est novice. Sa pierre ne lui a été remise que très tardivement et il est totalement ignorant des pratiques et de la hiérarchie de ce monde inconnu, cela lui joue d'ailleurs quelques tours. C'est un personnage très intéressant, aux allures d'anti-héros. Souvent laissé livré à lui-même, il renferme une grande rage et je dois avouer, que j'ai souvent été révoltée par la façon dont il est traité. Je n'ai pas, non plus, compris le comportement de son grand-père qui le jette dans la fosse aux lions sans grand moyen de défense.

En parallèle, nous suivons également plusieurs groupes de personnes ou des personnages solitaires, dont les intentions nous sont plus ou moins dévoilées. Ce que l'on croit savoir n'est que le sommet de l'iceberg il semblerait, et chacun a ses propres intérêts à servir.

Les amis de Liam sont aussi attachants que le garçon; entre 11 et 17 ans, filles et garçons, ils sont tous, à leur manière, un peu cabossés par la vie. Nous découvrons certaines de leurs histoires, qui sont vraiment émouvantes, et ne nous font qu'éprouver une empathie plus grande à leur encontre. Qui de se camoufler sous le charme et l'humour, qui de jouer des poings, qui de bâtir des murs infranchissables; mais entre eux, règne une entente pleine de douceur et de pudeur, un soutien à toute épreuve, ils sont un peu comme une seconde famille.

A travers son récit, captivant et sans aucun temps mort, Dee L. Aniballe parle de la différence, mais aussi de supériorité des uns sur les autres. De la volonté de rétablir un ordre hiérarchique, basé sur la valeur des gemmes, comme si l'une valait mieux qu'une autre (et par là-même son détenteur). Deux camps s'opposent et des êtres sans aucune moralité œuvrent en coulisses.

L'auteure mène son récit avec doigté, dévoilant des éléments ça et là, révélant les véritables identités de certains personnages, camouflant habillement les intentions d'autres. J'ai eu (à nouveau) un véritable coup de cœur pour ce premier tome, son univers et ses personnages.

Il y a ce que l'on nous dit et il y a la réalité. Je pressens que ce que l'Instance raconte n'est pas nécessairement la vérité, mais ce qui lui arrange de faire croire, que les "gentils" ne le sont pas forcément tous et ceux que l'on diabolise ont leurs "raisons". La fin m'a brisé le cœur et il me tarde de me replonger dans le monde de Liam, en me disant que, de toute manière, ça ne peut pas être pire que ça ne l'est déjà !

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout