top of page
  • Photo du rédacteurClem

Qui a tué Rose ? - Claire Allan

Qui a tué Rose ?

Auteur : Claire Allan

Edition : L'ARCHIPEL (21/04/2022)

378 pages

Résumé :

Quand Emily sort du centre commercial ce jour-là, elle assiste, impuissante, à un accident : une femme est renversée par un automobiliste qui prend la fuite. Très vite, la presse locale relaie les détails du drame : la victime s’appelait Rose. Mère d’un petit garçon et épouse du célèbre écrivain Cian Grahame, elle travaillait comme assistante dans un cabinet dentaire. En effectuant des recherches sur les réseaux sociaux, Emily se met à envier la vie si parfaite de Rose, elle qui enchaîne les échecs, tant professionnels que sentimentaux. Mais, à présent, « la place est libre ». Emily réussit à obtenir le poste qu’occupait Rose et à se rapprocher de son ex-époux. Mais, sous le vernis des apparences, la réalité est parfois moins reluisante… voire dangereuse.


Avis :

L'année dernière j'ai découvert Claire Allan avec Ne la quitte pas du regard que j'ai beaucoup aimé; c'est pourquoi j'ai eu envie de découvrir un autre de ses écrits ! Malheureusement, je suis passée à côté de ma lecture et n'ai pas retrouvé l'atmosphère oppressante de Ne la quitte pas du regard.

L'intrigue est plutôt bien construite et joue sur le côté psychologique des personnages. Pourtant, le personnage principal, Emily, n'a pas réussi à m'émouvoir et m'a même, par moment, passablement agacée. Le récit est très lent, pour ne pas dire long, et, si je n'ai pas arrêté ma lecture en cours, c'est uniquement pour connaitre le fin mot de l'histoire.

Pas réellement de surprises, tout est assez prévisible, ce qui n'aide pas à maintenir l'intérêt. Il y a quelques passages, pourtant, qui ravivent la flamme, qui nous plongent dans une demi-tension mais s'essoufflent rapidement.

C'est un roman qui joue sur les apparences, qui parle d'emprise, de ce qui se passe derrière les portes fermées. Il met aussi les réseaux sociaux, et notamment Facebook, sous le feu des projecteurs; ce côté un peu voyeur, où chacun étale sa vie privée à la vue de tous, ou, en tout cas, ce qu'il veut bien en montrer. La face pleine de paillette, qui en met plein les yeux.

En tournant les pages, on se rend conte que tout le monde a des secrets, tout le monde joue un rôle; pour se fondre dans la masse. Il ne sert à rien de convoiter la vie des autres car ce que l'on en voit n'est pas toujours ce qu'on y paraît.

Si j'ai apprécié certains messages transmis par l'auteure, j'ai eu plus de mal avec d'autres. Peut être parce que j'ai trop lu sur le sujet en ce moment, et que ce livre est celui qui m'a le moins convaincue.


Comments


bottom of page