top of page
  • Photo du rédacteurClem

Risk - Fleur Ferris

Risk

Auteur : Fleur Ferris

Editeur : HUGO ROMAN NEW WAY (03/03/2016) 300 pages

Résumé :

Taylor et Sierra sont meilleures amies depuis toujours. Même si Taylor en a parfois un peu marre : pourquoi est-ce toujours Sierra qui obtient tout ce qu'elle veut ? Notamment ce Jacob Jones, qu'elles ont rencontrées ensemble sur un chat en ligne. Évidemment, c'est Sierra qui, encore une fois, décroche un rendez-vous ! Mais le lendemain, Sierra ne rentre pas. Le jour suivant, toujours pas de nouvelles… Son amie a une fâcheuse tendance à vivre comme bon lui semble, sans forcément penser à prévenir les autres. Est-ce que Taylor ne s'inquiète pas pour rien ? Seulement au bout de trois jours, Taylor doit tout avouer aux parents inquiets, et les deux familles se retrouvent plongées dans un monde qu'elles n'auraient jamais cru connaître. Celui des enquêtes policières, des témoignages, des indices, de la recherche d'un ravisseur… ou d'un tueur ?


Avis :

Cela faisait un certain temps que j'avais repéré ce roman; il m'aura fallu attendre qu'il soit sélectionné pour le prix roman CSE Arquus organisé dans mon entreprise pour le découvrir.

Il s'agit d'un roman très "jeunesse", c'est en tout cas l'impression qui nous saisit dès les premières pages, et cela confirme sa place dans la sélection de ce prix orienté lectures intergénérationnelles. Toutefois, au delà de cette vision adolescente, Fleur Ferris fait de Risk un roman coup de point, qui ne peut que marquer et sensibiliser sur les dangers d'internet, et notamment des rencontres en ligne.

Le personnage principal, Taylor, est une jeune-fille de 15 ans tout a fait ordinaire. Confrontée au deuil dès son plus jeune âge, avec le décès de son père, elle vit seule avec sa mère et mène une vie de lycéenne classique. Sierra, sa meilleure amie, sa sœur, apporte un vent d'interdit et de folie dans son quotidien, mais aussi, une part de sentiment d'infériorité. En effet, Sierra est belle, attire tout les regards et s'affranchit des qu'en dira-t-on quand Taylor est soucieuse de ce que l'on peut penser d'elle. Et surtout, Sierra semble avoir embrassé celui dont Taylor est amoureuse. La relation entre les deux filles est complexe et pourtant très bien analysée par l'auteure. Malgré leur proximité, Taylor n'ose pas tout raconter à Sierra et, si elle se fustige lorsqu'elle nourrit de mauvaises pensées à l'égard de son amie, elle chérit tous les moments qu'elles ont partagé depuis leur plus tendre enfance.

Lorsque Sierra disparaît, les réactions sont divergentes : si certains pensent que ce n'est qu'une frasque supplémentaire de l'adolescente en mal d'attention, d'autres ont un mauvais présentiment ou lui en veulent de les mettre dans une situation délicate en leur ayant demandé de mentir sur son planning. On comprend le doute qui s'installe, la peur d'informer les adultes, le temps que l'on laisse passer, attendant que Sierra revienne en se moquant, et que tout rentre dans l'ordre. Et puis, on est percuté de plein fouet par la machine qui s'emballe : l'intervention policière, l'inexistence de traces d'un potentiel prédateur rompu aux techniques de dissimulation et l'horreur de la situation.

Fleur Ferris a su retranscrire l'ambiance lycéenne dans cette situation cauchemardesque : le jugement pour ceux qui n'ont pas prévenu assez tôt, les médisances sur celle qui a cherché ce qui lui est arrivé… mais aussi les réactions de la famille de Sierra et l'impact que cela a sur Taylor. Taylor qui surnage au milieu de tout ça; Taylor qui enviait Sierra et qui se sent coupable du soulagement de ne pas être à sa place, coupable de l'avoir abandonnée. Taylor qui tente de se remettre des émotions qui la traversent, au détriment, parfois, de celles de ses amis. Taylor qui va se fixer un but : éviter que cela se reproduise. Avec ses moyens d'adolescente, et l'aide de ses professeurs et amis, elle informe sur les dangers du net, sur la facilité à se faire passer pour quelqu'un qu'on n'est pas. Elle réfléchit au sens de la vie, à ses préoccupations passées qui n'avaient, en fait, que peu d'importance.

Des personnages convaincants et humains, dont on suit l'évolution avec intérêt; le ton est terriblement juste et, même si on ne comprend pas toujours Taylor, ses pensées nous permettent d'appréhender son déchirement et peut faire écho à l'adolescent qu'on a été (ou qu'on est). Fleur Ferris nous parle de deuil, de pardon, d'acceptation, mais aussi des différentes manières dont peut être perçue une situation.

Un roman marquant, qui devrait être mis entre les mains des jeunes (et moins jeunes) utilisateurs d'internet et des réseaux sociaux.

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page