• Clem

Souviens-toi d'aimer - Léa Volène

Souviens-toi d'aimer

Auteur : Léa Volène

Éditeur : CITY EDITIONS (28/10/2020)

283 pages

Résumé :

Il y a bien longtemps que Bettina ne croit plus aux contes de fées. Depuis son divorce, rien ne va plus dans sa vie. Son jeune fils Nicolas est parti vivre avec son père, à des centaines de kilomètres. Alors quand elle trouve un travail dans la région où ils vivent désormais, elle espère que tout va changer. Cruelle désillusion. Elle espérait retrouver un rôle de mère à plein temps, mais Nicolas semble fuir tout contact. Pire, il parle sans cesse de son père si parfait… Et pour ne rien arranger, elle doit vivre chez son insupportable grand-mère ! Mais, même dans les moments difficiles, la vie réserve des surprises et de belles rencontres. Grâce à de nouvelles amitiés, Bettina entrevoit l’espoir d’un nouveau départ. Il est temps de reprendre sa vie en main et de trouver le bonheur, enfin.

Le baby-blues… Quel joli nom, n'est-ce pas ? Pourquoi se sent-on obligé d'emballer tous les désagréments de la maternité dans un joli papier doré ?

Avis :

Souviens-toi d'aimer, c'est le livre que j'ai eu un peu peur de lire. Parce que c'est la copine d'une copine qui l'a écrit, parce que je n'ai vu que des retours positifs sur ce roman… et si je n'aimais pas ? Pourtant, dès les premières pages, j'ai été embarquée par le ton pétillant de Léa Volène, son écriture imagée et teintée d'humour.

Alors que je tourne la dernière page, le coup de cœur est bien là. Pour les personnages, pour l'écriture, pleine de pudeur, qui soulève, l'air de rien des sujets délicats, parfois tabous, des sujets qui blessent, difficiles à surmonter, mais qui rendent plus forts.

Le récit est d'une grande sensibilité; les sentiments des personnages, leurs failles affleurent à chaque page et tout est très bien dosé.

Souviens-toi d'aimer a l'odeur de la vraie vie, avec ses chouettes côtés, et ses difficultés, avec les rencontres qui changent tout, et celles qui sont nocives, avec ces petits moments nostalgiques, dans lesquelles Léa évoque des souvenirs de nos propres enfances, à travers certaines habitudes ou objets "cultes".

J'ai énormément apprécié Bettina, cette jeune-femme dépassée par sa propre vie, auto-flagellatrice, qui subit sans broncher le moindre désir de son ex-mari et lui trouve sans arrêt des excuses. La voir prendre son destin en main, s'affirmer, faire des erreurs et devenir celle qu'elle veut être a été un bonheur. Son ex-mari mis à part, il faut dire qu'elle est bien entourée, même si, les dernières années, elle s'est coupée de sa famille : entre sa meilleure amie qui la pousse et la conseille, sa grand-mère autoritaire qui a plus d'un tour dans son sac et fait partie d'un club de lecture au nom très original, son papa un peu bourru, toujours en deuil de son épouse, qui ne sait pas toujours composer avec les sentiments des autres et cette nouvelle voisine aux allures de poupées Barbie qui cache bien son jeu… le petit monde de Betti est plein de surprises !

Souviens-toi d'aimer c'est une très belle histoire d'amitié, de celles qui sauvent. Mais c'est aussi la beauté des liens familiaux, quand on se rend compte que ces êtres qui nous ont été si chers par le passé le sont toujours et nous ont manqué; c'est une relation compliqué entre une mère qui se considère indigne de son fils, et ce petit bout d'homme à qui on ne dit pas tout mais qui sait très bien ce qu'il veut.

Un livre qui ne laisse pas indifférent, du rire à l'appréhension. Une lecture doudou pleine de soleil, qui nous prouve que quoi qu'il advienne, il arrivera toujours à percer les nuages.


La spontanéité laisse place à la retenue quand on grandit.

11 vues0 commentaire