• Clem

Trois histoires de cœur ( recueil ) - Erwan Bargain

Trois histoires de cœur

Auteur : Erwan Bargain

Éditeur : Ex Aequo (27/02/2020)


Résumé :

Achille, Ethan et Élisa apprennent à assumer leurs émotions pour leur plus grand bien. À travers ces trois histoires, découvre ce qui se cache trop souvent derrière nos apparences : nos peines, nos joies, nos larmes, nos souvenirs. ‎♡ Achille s’imagine qu’un garçon ça ne doit pas pleurer… ‎♡ Ethan souffre des moqueries de ses copains d’école parce qu’il n’est pas comme eux… ‎♡ Quant à Élisa, elle se demande quel mystère son oncle garde comme un trésor…

Avis :

Lucien (8 ans) et moi-même, avions beaucoup apprécié Lulu et l'arbre blessé paru chez le même éditeur; ainsi, lorsque nous avons eu l'occasion de découvrir une autre nouveauté de la maison d'édition, nous avons foncé.

Il s'agit ici d'un recueil de trois nouvelles, ayant toutes un rapport avec les émotions. De genres différents, elles s'adressent aussi bien aux filles qu'aux garçons, même si la seconde aura peut être un plus grand impact auprès des enfants de sexe masculin. C'est d'ailleurs celle qui a le plus plu à mon fils.

Le côté sympa, c'est qu'on peut lire une nouvelle par soir; elles ne sont pas trop longues, et permettent de faire passer plusieurs messages, à discuter ensuite avec l'enfant.

La première histoire se déroule dans un pays imaginaire. Idéal pour s'initier à la fantasy ! Contrairement à ce qu'annonce le résumé, ce ne sont pas seulement les garçons qui ne doivent pas pleurer, mais tout le peuple d'Achille qui ne ressent ni peur ni douleur. Le message passé est évidemment qu'il n'y a aucune honte à pleurer et laisser sa tristesse (ou sa joie car on peut également pleurer de joie) s'exprimer. Toutefois, j'ai trouvé que le côté imaginaire, et le fait que ne pas pleurer soit une tradition, atténuait un peu l'effet. L'histoire en elle même est plutôt sympa et touchante, et aborde également l'affection que l'on porte aux autres.

La seconde histoire touchera plus, je pense, les jeunes enfants, car elle met en scène un garçon qui leur ressemble; il va à l'école, a des amis, une amoureuse à qui il n'ose pas avouer ses sentiments et n'aime pas que les choses changent. A travers son récit très réaliste, l'auteur aborde le courage d'assumer ses choix et de ne pas se conformer à ce que la majorité considère comme la norme. Il évoque aussi le harcèlement scolaire et la mixité des activités. J'ai trouvé que c'était l'histoire la plus touchante.

La dernière nouvelle fait passer un message beaucoup plus subtil que l'enfant ne pourra peut-être pas comprendre seul : celui de l'importance des moments partagés, de ces souvenirs que l'on construit et qui ont beaucoup plus de valeur et d'importance que le plus beau des trésors. Le cadre du récit est un vieux manoir vraiment très sympa, qui crée, de même que l'enquête d'Elisa, une ambiance mystérieuse et éveille la curiosité. La fin est peut être un peu trop abrupte.


Il a été un peu difficile à Lucien de s'exprimer au sujet de ce recueil; il a trouvé les trois histoires bien et a préféré la seconde parce que c'est un garçon qui fait un sport de "fille" et qu'il a trouvé ça super. Nous avons échangé sur les sports et activités plus masculins que féminins, pourquoi c'est comme ça, pourquoi ça ne change pas beaucoup, pourquoi il est important de faire ce que l'on aime même si les autres pensent que ce n'est pas approprié. Sur le fait également, que certains sports, bien que pratiqués par les femmes ne soient mis en avant que pour les équipes masculines (notamment les sports d'équipe).


Trois histoires de cœur est un recueil à découvrir seul ou avec un adulte. Les messages passés ne sont pas toujours facilement appréhendables pour les plus jeunes, mais au-delà de ça, les récits sont bien construits et agréables à lire.