top of page
  • Photo du rédacteurClem

Un jeu d' enfant - Paul Bruard

Un jeu d'enfant

Auteur : Paul Bruard

Editeur : EX AEQUO (23/01/2023)

168 pages

Résumé :

Printemps 1942. Nous n’étions qu’une bande de gamins, plongés dans une guerre qui nous dépassait. Ce soir-là, en reconstruisant la stèle que nos parents avaient détruite pour plaire aux Allemands, nous n’imaginions pas à quel point notre vie allait changer. C’était le couvre-feu, et on s’amusait à braver l’interdit, lorsque commença l’aventure la plus merveilleuse, la plus folle et la plus tragique de notre existence. Nous étions insouciants, mais tout allait basculer, pour un simple jeu d’enfant…


La frontière était donc si mince entre le bien et le mal ? Combien de personnes avaient basculé, d'un côté ou de l'autre, à la suite d'un évènement imprévu ? Résister ou collaborer… Jusque-là, il me semblait si facile de choisir le bon côté. Mais Lulu n'avait pas eu le choix, comme beaucoup de Français en cette période si sombre.

Avis:

Lorsque j'ai vu qu'Un jeu d'enfant, proposé par les éditions ExÆquo sur SimPlement, se déroulait durant la seconde guerre mondiale, j'ai tout de suite pensé qu'il pourrait plaire à mon fils, féru d'Histoire. Nous avons donc découvert le récit de Paul Bruard au cours d'une lecture mère/fils.

Le récit est au passé simple. Emile, que ses amis surnomme Milo, nous raconte ce que cette bande de gamins a vécu durant plusieurs années de la seconde guerre mondiale. Se faisant, il commente certains évènements depuis son point de vue futur. A travers son regard d'enfant, plus tout à fait innocent, il nous détaille les épreuves qu'ils ont été contraints de traverser suite à l'accident qu'ils ont provoqué. Leur fuite, la manière dont ils deviennent des résistants, dont les Allemands (et même les Français, qui sont parfois pires) ne font aucun distinction d'âge, dont ils risquent leur vie chaque jour.

Ce roman s'adresse aux 9-12 ans et, comme l'on peut s'en douter au vu du sujet, il est dur. Ce qui n'était, au premier abord, qu'un jeu d'enfant devient une lutte de tous les instants pour échapper à l'occupant. Paul Bruard contrebalance la dureté de la situation de guerre par l'amitié sans faille qui unit les cinq enfants. Nous nous attachons à Milo, Louis, Jeanne, Marcel et Pierrot, à leur simplicité et leur rage vivre; au petit bout d'enfance que Milo conserve au fond de lui alors qu'on lui demande de grandir trop vite.

J'ai particulièrement apprécié cette notion de "c'est un jeu d'enfant" qui revient régulièrement au cours du récit; ces quelques mots que Pierrot prononce pour encourager ses amis, clin d'œil au titre du roman, en opposition avec la réalité de la guerre.

C'est une lecture qui a été particulièrement dure à terminer. L'émotion omniprésente dans les derniers chapitres, conjuguée à une lecture à voix haute, n'ont pas fait bon ménage. Mon fils a dû prendre son mal en patience et attendre que je reprenne mes moyens pour connaitre la conclusion. C'est une lecture aussi émouvante qu'instructive, qui permet aux enfants d'avoir une vision de l'Histoire.


Lucien, 11 ans, a bien aimé cette aventure. Passionné d'histoire, il connaissait déjà une grande partie du contexte de la seconde guerre mondiale. S'il n'a pas appris d'éléments nouveaux, il a tout de même adoré vivre les évènements aux côtés d'enfants de son âge. Il les a trouvés extrêmement courageux car il ne s'imagine pas du tout faire la même chose qu'eux.

Il était super content qu'il y ait un personnage qui porte son nom dans le roman; mais il a été un peu déçu par ses actions.

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page