• Clem

Fille de bohème - Vania PRATES


- Fille de bohème -

Auteur : Vania Prates

Éditeur : Charleston (01/01/2018)

Résumé :

Mélissandre a tout ce qu'elle désire dans la vie : un emploi qui fonctionne, le fiancé parfait, l'appartement de ses rêves. Son avenir est, selon elle, d'ores et déjà tracé. Mais un soir, lors de l’'enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie, une étrange femme va la mettre au défi de tenter l'expérience de l'hypnose et sa vie va s'en trouver complètement chamboulée. Revivant, en songe, la vie aussi dangereuse qu'exaltante d'Eveline, bohémienne de la cour des miracles, Mélissandre commencera à perdre pied. Qui est cette fille qui la fait revivre des souvenirs d'une vie lointaine, vécue à une autre époque ? Et pourquoi cela semble-t-il avoir un tel impact sur elle ? Et qui est le mystérieux Cam, qui intervient dans ses rêves, et qui ressemble étrangement au beau Ric, que Méli rencontre à Montmartre ?

Avis :

J'ai acheté Fille de bohème sans vraiment en lire le résumé, tout simplement parce que jusqu'à présent, j'ai apprécié tous les livres de l'auteure. Six livres et au moins trois genres littéraires plus tard, Vania Prates réussit l'exploit de me séduire à nouveau. Il n'y a pas à dire, cette fille est une magicienne, elle arrive à prendre possession de n'importe quel genre et de nous y rendre accro.

Contrairement aux précédents écrits de Vania, Fille de bohème est publié chez les éditions Charleston; il s'agit même du coup de cœur du prix du livre romantique. Dès les premières pages, nous sommes plongé dans la vie bien rangée de Mélissandre, à qui tout réussi, mais pourtant il lui manque l'essentiel. Tout va commencer par un défi lancé par une hypnotiseuse, auquel elle ne peut échapper, sous peine de perde la face, et sa vie va changer du tout au tout.

J'aurai tendance à dire que cette romance a malgré tout des aspects fantastiques, car, comme Mélissandre, j'aurai tendance à dire que je ne crois que ce que je vois. Certaines choses dépassent clairement mon entendement et, si je ne nie pas les capacités que peut avoir l'hypnose (sans pour autant l'avoir testée moi même), il y a tout de même certaines limites à ne pas franchir. L'expérience que va vivre Mélissandre est donc pour moi magnifique mais imaginaire ! Vient se poser la question de destin, encore une chose non quantifiable mais à laquelle on ne peut s'empêcher de penser parfois, souvent. Les circonstances de tel ou tel évènement et les conséquences qui en découlent sont parfois tellement improbables qu'on ne peut s'empêcher de ce dire : et si tout était déjà écrit ? Dans le cas de Mélissandre, et encore plus si l'on a pris le temps de lire le prequel (proposé gratuitement par l'éditeur), on ne peut nier qu'il est quelque part question de destin.

Fille de bohème nous amène sur les traces de Mélissandre, en quête d'elle-même, et d'Eveline, voleuse à la cour des Miracles (pour la petite anecdote, j'ai récemment lu Le bossu de Notre-Dame avec mon fils et j'ai beaucoup aimé retrouvé l'ambiance de la cour). L'écriture est très belle, comme d'habitude, les mots s'enchainent et donnent vie aux personnages et à leurs sentiments, les descriptions des lieux nous permettent de très bien nous les représenter (même sans être Parisien). Moi qui ai tendance à toujours réfléchir et prévoir ce qui va arriver, j'avoue m'être laissée mener par la plume de Vania, ainsi, je n'ai pas du tout vu venir le rapprochement entre Méli et Evy par la personne de Ric (ce qui aurait pourtant pu sembler plus qu'évident).

Vania, à travers ce récit, nous fait l'inventaire des travers de ce monde; c'est du moins ce que j'ai ressenti. Nous passons à côté de tellement de choses en ne prêtant attention qu'à notre petite personne, notamment à travers les réseaux sociaux, où fleurissent selfies et étalage de notre vie. Parfois ça en est presque navrant, lorsque l'on voit ce pauvre Sébastien se prendre lui même en photo lors de soirées entre potes. J'ai également trouvé particulièrement criant la description du voyage en métro faite par Méli lorsqu'elle ouvre enfin elle même les yeux. Car c'est ce que va finalement comprendre Mélissandre: à quoi bon un travail bien payé, des responsabilités, un fiancé et un appartement de standing si c'est pour vivre à moitié; être à l'abri du besoin certes mais sans être heureux car il nous manque l'essentiel: le rapport aux autres; que ce soit à travers l'amour ou simplement l'amitié, mais la vraie amitié, celle pour qui les apparences n'importent pas.

J'ai adoré ma lecture, j'ai adoré les personnages, la manière dont tout est lié, les dialogues, les échanges, les évolutions, la vie en communauté, les histoires d'amour, que l'on pourrait qualifier d'épiques (notamment en ce qui concerne Cam et Eveline) et surtout Mandino. Ce petit bout d'homme, qui parle un peu à la manière de Yoda, et qui est d'une sagesse et d'une gentillesse extrême; ce petit bout d'homme qui aura trouvé son ange en Méli.

Tout au long du roman on passe d'un personnage féminin à l'autre (Méli/Evy), par l'intermédiaire de chapitres plutôt courts. Par moment j'ai été frustrée d'en quitter une pour retrouver l'autre, mais au final, les deux histoires s'enchainent bien et trouvent un dénouement parfait.

Si certains aspects peuvent paraitres un peu poussés: notamment les personnes partageant la vie de Méli "avant" (je me doute que de telles personnes existent probablement mais je n'en ai encore jamais côtoyé et vous vous rappelez hein : Saint Thomas), Fille de bohème reste une très belle lecture à laquelle on a envie de croire. Une histoire qui par moment nous prend aux tripes, nous angoisse (oui, parce qu'il y a de l'action aussi) et m'a même amené à me ronger les ongles ! [SPOILER]J'ai été totalement soufflée par la façon dont Méli laisse tout derrière elle et change de vie sans aucun regret. Je pense qu'il faut une certaine dose de courage pour se lancer mais c'est aussi triste, car cela signifie qu'elle n'avait pas vraiment d'attache ou de personnes qui comptent dans sa vie.[/SPOILER]

Je suis enfin complétement tombée amoureuse de l'immeuble dans lequel Méli va être hébergée ! Une vie en communauté comme on en voit peu, je pense, mais qui donne le sourire et nous donne juste envie de les rejoindre. Dis Vania, tu vis dans un immeuble comme ça toi ?

C'est donc en toute objectivité que je vous conseille de tenter l'aventure : laissez-vous hypnotiser et plongez tête la première dans les aventures de ces filles de bohème.

#Charleston #Hypnose #romance #quête

© 2017 YouCANread. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round
  • Instagram - Black Circle
  • Instagram - Gris Cercle
  • Noir Icône Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now