• Clem

Livre Paris - Mars 2018


Du 16 au 19 mars 2018, se tenait Livre Paris, le salon du livre de Paris. Pour ma part, c'était ma troisième participation; j'avais déjà assisté aux sessions 2015 et 2016 avec Nadge et cette année, c'est accompagnée de mon mari que j'ai pris la route de la Porte de Versailles.

Livre Paris, c'est un peu comme Disney; c'est ce que j'avais expliqué à mon mari avant de partir. Lorsque l'on pénètre dans le salon, on a les yeux qui brillent, c'est un peu magique; une ambiance particulière, des livres, des auteurs... mais aussi la queue ! Armée de mon planning (avec tous les horaires des auteurs que je souhaitais voir), de mon sac à dos et de mon badge d'entrée, je suis partie à l'assaut du salon.

Un grand merci à mon mari pour m'avoir accompagnée et aidée à faire la queue ! Un bilan plutôt satisfaisant puisque j'ai pu voir tout le monde (ou presque).

N'hésitez pas à cliquer sur les titres ou mots soulignés pour voir mes avis de lectures déjà faites et d'autres infos.

JOUR 1 - vendredi 16/03/2018

Départ gare de Limoges : 6h du matin, arrivée au salon, après avoir déposé nos bagages : 10h30.

Nous avons commencé par récupérer un ticket pour la dédicace de Marissa Meyer, et faire un petit tour rapide du salon. Celui-ci a toujours la même configuration, je connaissais donc un peu la disposition grâce à mes précédentes visites. Je voulais voir le maximum d'auteurs présents le vendredi, afin de décharger les deux autres jours qui sont souvent intenses du fait du grand nombre de visiteurs.


Ma première rencontre a été avec Charlotte Abecassis Weigel, l'auteure des Prélats de Faneas pour lequel j'ai eu un coup de cœur au mois de mars. Elle m'a révélé la couleur et l'emblème présent sur la couverture du tome 2 (qui a été dévoilée depuis) et m'a confié qu'une carte de Faneas y serait bien intégrée. La campagne Ulule pour Le soulèvement des fiefs est déjà bien entamée, et je ne peux que vous le recommander !

Nous sommes ensuite passés par le stand Plume Blanche Editions, où j'ai eu la grande joie de rencontrer enfin Morgane Rugraff. La maman de Ray, dont je suis bêta lectrice sur un de ses futurs projets et qui n'a pas moins de cinq manuscrits en cours ! Après de nombreux échanges virtuels, j'ai été ravie de pouvoir la découvrir en chair et en os. J'avais amené mon tome 2 de Ray Shepard (MON coup de cœur 2017) et j'ai eu droit à une très belle carte en édition limitée ! J'ai également discuté avec Blanche Edenn et C. Sizel, toutes deux très gentilles et j'ai craqué pour Identités. Vous remarquerez la très jolie dédicace avec pochoir !

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le stand des éditions du 38 pour voir Sara Greem, l'auteure des épopées Avaloniennes, dont j'ai lu le premier tome en fin d'année dernière : Hérodias et le guerrier au Linceul. Elle était ravie de nous voir et toute surprise que je lui achète un livre (j'ai pris les deux tomes) ! C'est une fille complétement barrée et hyper gentille qui respire la joie de vivre et nous a donné le sourire pour la journée. Elle s'est lancée dans l'écriture suite à un pari (dans un tout autre genre) et a continué à écrire avec les épopées qui lui correspond beaucoup plus. Une troisième tome est prévu mais sera un peu différent des deux premiers. Avant de partir, elle a rempli notre sac de pièces en chocolat suisse, tirées de son chaudron d'abondance afin que l'on reprenne des forces dans la journée ! (certaines pièces ont fondu dans mon sac -.-).

Après une petite pause restauration, nous nous sommes dirigés vers le stand Lumen où l'on nous avait recommandé, le matin même, de nous présenter 1h avant la dédicace. Avec 1h30 d'avance, la queue commençait déjà à être conséquente ! J'ai donc sorti ma liseuse et échangé avec d'autres lectrices dans la file d'attente pendant que mon mari se baladait dans le salon. On nous a confié des petits papiers pour noter nos prénoms et Victoria Schwab est arrivée un peu en avance, accompagnée d'une traductrice qui s'est installée à ses côtés. J'ai pu faire dédicacer les deux tomes de Shade of Magic achetés ainsi qu'un poster que nous mettons en jeu sur la page; et j'ai eu droit à un pin's assorti. J'ai enchainé, toujours sur le stand Lumen, avec Sarah Dessen, dont j'avais lu Cette chanson là il y a de nombreuses années, et acheté En route pour l'avenir à la braderie de la BFM récemment. Mon mari m'ayant gardé la place au chaud, j'en ai profité pour prendre son dernier sorti : Once and for all. Sarah était également accompagnée d'une traductrice, tout le décor du stand était réalisé sur le thème du mariage et chaque lecteur a eu droit à un petit bocal de dragées. Sarah a beaucoup apprécié de voir le vieil exemplaire de En route pour l'avenir. C'est également sur le stand de Lumen que j'ai fait mon seul achat non dédicacé : le second tome de Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger.

Nous avons eu le temps de faire un arrêt sur le stand du Chat Noir où je souhaitais voir Estelle Vagner et Bettina Nordet. J'avais beaucoup aimé le geste des exilés de Bettina, et particulièrement le dernier tome qui n'était pas encore dédicacé. C'est chose faite ! et j'ai aussi craqué pour son dernier sorti. Quant à Estelle, j'ai adoré Kayla Marchal, que j'avais lu en ebook et j'en ai profité pour prendre les deux tomes (le 3e sort en juin). Toutes deux très gentilles et abordables, j'ai plus particulièrement discuté avec Estelle qui s'est mise à écrire après avoir rencontré et présenté une ébauche de récit à Cassandra O'donnell lors d'un salon. Cette dernière l'a poussé à se lancer et l'a suivie lors de l'écriture de son manuscrit. Vous remarquerez d'ailleurs que Kayla Marchal lui est dédié.

Nous voici de retour sur le stand PKJ pour la rencontre avec Marissa Meyer, l'auteure des chroniques lunaires (que je n'ai pas lu et pas souhaité découvrir car trop de tomes sont déjà sortis). Nous sommes passés par ordre des tickets récupérés le matin même. J'ai opté pour sa nouveauté : Le gang des prodiges et ai eu droit à deux petits badges assortis.

Hormis Diana Gabaldon (que j'hésitais à rencontrer car je regarde Outlander mais n'ai lu aucun tome du Chardon et du Tartan), j'ai pu voir tous les auteurs que j'avais prévu et nous sommes partis relativement tôt du salon.

JOUR 2 - samedi 17/03/2018

Deuxième jour très chargé puisque l'éditeur Montluçonnais, Rebelle édition (que j'affectionne particulièrement), organisait un grand évènement juste en face du salon. Une vingtaine d'auteurs étaient présents et je suis donc arrivée avec énormément de livres à faire dédicacer ! Le caddy de courses emprunté aux amis qui nous hébergeaient a été bien utile !

En tant que participante à la soirée VIP, j'ai eu droit à un joli tote bag et quelques goodies.

J'ai d'abord rencontré Alick, dont j'avais lu Miroir il y a plusieurs années. J'en garde un bon souvenir et Lucie m'attend dans ma liseuse. Puis, la géniale Andréa Schwartz, auteure de la série KEL. J'ai lu le premier tome un peu par hasard (le résumé ne m'attirant pas forcément) et j'ai littéralement adoré; depuis, j'appréhende la lecture de chaque nouveau volume, par peur d'être déçue. Jusqu'à présent, cela n'a jamais été le cas et j'attends avec impatience la suite des aventure de Ieran qu'on a commencé à suivre dans Le général taureau. Chaque tome traite de personnages différents.

Direction le salon du livre, où mon gentil mari m'attend en tête de queue pour Georgia Caldera (et il y a déjà un monde fou). Auré et Elsa me l'ayant fortement conseillé, j'ai craqué pour Nos chemins de travers et Nos vagues à l'âme, et j'ai rapporté le deuxième tome à Auré. La file avançait très très lentement, Georgia prenant énormément de temps pour échanger avec chaque lecteur (et pour ma part je n'avais pas encore lu ses livres !). Une auteure très gentille et extrêmement accessible.

Durant mon attente, j'ai eu la bonne surprise de voir mon mari me tendre deux marque pages: une auteure passait par là en en distribuant et il m'en avait récupéré. Jusqu'alors assise, je me suis levée d'un coup en criant "Elle est où ?". En effet, il s'agissait de MP pour Ma bonne étoile de Clara Richter; auteure dont j'avais acheté le livre en prévision de lui faire dédicacer pendant le salon (j'en avais aussi un pour Elsa). Excellent timing donc, j'ai pu discuter un peu avec cette institutrice très souriante.

Mon mari a également eu le temps de faire dédicacer deux livres de Trotro à Bénédicte Guettier pour nos filles.

Puis, direction la queue (juste à côté) pour Sophie Jomain et Maxime Gillio, qui commençait déjà à se former. Mon mari a fait un saut sur le stand Harlequin pour prendre Fais-moi taire si tu peux et est revenu avec un tote bag et des badges. Petite déception car je devais prendre Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres (lisez-le absolument) pour mon amie Elise qui devait nous rejoindre le lendemain, mais l'éditeur n'avait pas prévu de stock. Je fais donc dédicacer mon exemplaire que j'avais amené pour l'occasion, ainsi que Thérapie du crime, leur dernier livre écrit à quatre mains pour Nadge et moi-même. Maxime se rappelait très bien de Nadge, sa super-fan, et lui a fait une spéciale dédicace sur les disparus de l'A16. Et puis, alors que j'attendais pour voir Sophie, deuxième bon timing/surprise de la journée : mon regard se porte sur Ma fille... qui avait miraculeusement réapparu en rayon ! Un petit "Maxime !" plus tard, me voici de retour avec un exemplaire en main ! Troisième bon timing/surprise de la journée, Sophie propose aux lectrices devant moi de leur faire dédicacer leur exemplaire de Noss Head illustré par Marie-Laure Barbey-Granvaud. Et comme de par hasard, j'avais justement pris mon exemplaire; ni une, ni deux, mon mari part me le chercher au Mercure en face et j'ai eu la chance, de pouvoir faire dédicacer Vertige par l'auteure ET l'illustratrice.

J'ai ensuite filé en direction du Mercure pour rencontrer Vania ! V. I. PRATES (prononcez "pratesse") est une auteure que j'adore. De tous ses livres (oui, je les ai tous lus !), je n'ai pas eu une seule déception. J'avais échangé avec elle sur internet et quelle joie de la rencontrer "pour de vrai", d'autant plus qu'elle n'est pas une habituée des salons, ne supportant pas trop la foule. J'avais amené tous mes livres non encore dédicacés et Auré m'en avait aussi confié ! En plus de la joie de la rencontrer enfin, même si j'ai un peu perdu mes moyens (oui, je suis facilement impressionnable), Vania m'a fait un super cadeau puisque je vais recevoir le dernier volet de la série Terre d'Ombre en avant première ! Vous pouvez aussi retrouver Journal d'une tueuse, Empathie et Comme l'Obsidienne chez Rebelle, et Fille de bohème chez Charleston.

J'ai également croisé Tiphaine Croville, qui m'a dédicacé les trois tomes de Phitanie, dont j'ai entendu beaucoup de bien. J'ai même eu droit à une jolie petite pochette faite par sa sœur. Je n'ai pas encore eu le temps de me plonger dans son univers, mais ça se saurait tarder.

Retour au salon, sur le stand Charleston, pour Clarisse Sabard, qui m'a dédicacé Les lettres de Rose et Le jardin de l'oubli, que je devrai normalement découvrir en LC avec Auré, puisqu'elle reçoit toutes les publications Charleston de cette année en tant que gagnante de leur concours.

Pendant ce temps, mon mari a pris Le prince qui manquait de tout pour notre fils. De très beaux dessins signés Justine Brax et un récit imaginé pour une petite fille qui en voulait toujours plus. Quelle bonne idée quand nos enfants réclament en permanence !

De mon côté, j'ai rejoint le stand de la Collection R pour prendre le dernier volet de Phobos avant de rencontrer Victor Dixen. Malheureusement, déjà plus de stock de MP magnétiques pour répondre à l'offre cadeau dès "2 livres achetés". Je me suis donc contentée de Phobos. J'avais eu de la chance il y a 2 ans, suite à une annonce FB pour une dédicace non prévue au programme, j'avais pu le rencontrer rapidement et discuter un moment avec lui. Cette année encore, tout c'est bien goupillé puisque je suis passé à côté d'une fille qui venait de récupérer un ticket marqué "VD"; ni une ni deux, je lui ai demandé si c'était pour la dédicace de Victor Dixen et suis allée récupérer mon précieux papier ! Petit repas rapide sur les coups de 15h30 et je suis retournée dans la file des dédicaces avec mon T3 et mon "origines". J'ai rencontré un Victor Dixen toujours très souriant et aimable, je lui ai confié mon appréhension de reprendre la série (que j'ai arrêté au tome 2) car je suis #teamMarcus...

Foule énorme sur le salon, notamment sur l'allée centrale où dédicaçaient Edouard Philippe d'un côté et Amélie Nothomb et Nine Gorman de l'autre. Lorsque j'ai voulu demander si Ravenne arrivait bientôt sur le stand du Masque, on m'a répondu que tout dépendait du ministre ! De trop près on ne pouvait pas l'approcher !

J'ai eu le temps de repasser par le stand des éditions addictives mais pas d'Emma Green en vue ! Les filles avaient eu tellement de succès, qu'ils ont du les délocaliser pour ne pas bloquer l'accès aux autres stands. On m'a conseillé de ne pas attendre le lendemain pour faire mes achats (Jeux interdits, insolents et imprudents pour moi et Auré et les 3 TOI+MOI pour Auré) car le stock n'était pas garanti ! Livres en poche, nous sommes passés par le lieu de dédicace, embêtés de devoir revenir avec tous ces livres le lendemain et nous avons finalement fait la queue (enfin, j'ai fait la queue pendant que mon mari allait au Mercure me garder la place). Je suis toujours épatée par les auteurs multiples; comment construire un récit à quatre mains et dans le cas d'Emma Green, à une telle rapidité (parce qu'elles les pondent les livres ! et pour les deux séries que j'ai lu, la qualité n'est pas laissée de côté). Leur secret ? Elles blindent leur trame de départ qu'elles bâtissent toutes les deux. Bon, même avec ça, pas sûr qu'on arrive à faire aussi bien !


Je suis arrivée tout pile pour voir Geoffrey Bidaut avant qu'il ne s'en aille. Mon exemplaire du tome 1 de Bad Swimmers n'était pas encore dédicacé, c'était l'occasion. Ayant lu les deux tomes il y a un petit moment, je n'avais pas encore pris l'habitude de laisser mon avis, mais je peux vous dire que Geoffrey est un malade et ses romans exceptionnels. Thrillers un peu macabres dans une cour de lycée (pour le premier), j'avoue que je n'avais pas dû voir grand chose venir... La bonne surprise c'est qu'on aura peut être droit à un tome 3 ou à une série, puisqu'il est en train d'en écrire le scénario !

Il me restait encore deux tomes d'Anges d'Apocalypse non dédicacés, et des livres qu'Auré m'avaient confié. C'est donc les bras chargés que j'ai trouvé Stéphane Soutoul. Et j'en ai profité pour faire découvrir Si proche de lui, que j'avais adoré, à Auré. Stéphane est un auteur très prolifique qui touche un peu à tous les genres, et je lui ai promis, de redonner une chance à Je n'aimerai plus que, contrairement à Auré qui a beaucoup apprécié, je n'ai pas réussi à finir.

Dernier tour au salon avant de retourner au Mercure pour la soirée VIP. L'occasion de voir Sandra Moyon, qui m'a dédicacé mes deux tomes de Les autres (que je n'ai pas encore lus) et Angel Arekin pour mon tome 3 du Porteur de mort. J'ai adoré L'apprenti et Tenshin, et j'ai hâte de découvrir son petit dernier qui sort officiellement début mai.

Nous étions quelques lecteurs présents pour la soirée Rebelle. J'ai pu échanger rapidement avec Roger Pascault dont j'ai lu deux livres : la quadrature du cercle des pourris et la disparue du Gévaudan.

J'avais lu, il y a longtemps, deux tomes de la saga des enfants des dieux de Linda Saint Jalmes. Si j'avais beaucoup apprécié Terrible Awena, j'ai été beaucoup moins convaincue par Sophie-Elisa et n'ai pas poursuivi la série. Par contre, j'ai craqué pour les deux premiers tomes de sa nouvelle série : Les Croz, sous fond de mythologie égyptienne. Une auteure déjantée et très rigolote.

Cela a également été l'occasion de discuter avec Adeline Dias, dont j'ai beaucoup aimé toutes mes lectures : Esprits infinis tome 1 et tome 2, En rage de toi et l'orgueil de Jay; et Mélanie Baranger qui sort son premier livre Rebelle et dont j'ai fortement apprécié Au delà des limbes chez Plume Blanche.

Après cette folle journée, nous ne nous sommes pas trop attardés afin d'être en forme pour le lendemain.

JOUR 3 - dimanche 18/03/2018

A peine rentrés dans le salon, mon mari partait faire la queue sur le stand du livre de poche pour voir Aurélie Valognes. A bien y réfléchir, plus tard, il aurait presque pu être bien placé dans la file de Diana Gabaldon... Il aurait alors envisagé de revendre sa place dans la file ! La queue y a été impressionnante toute la journée et les éditeurs se sont cassé la tête, déplaçant les lecteurs pour libérer passage et accès aux stands. Etrange que cela ne soit pas réfléchi plus tôt lorsque l'ont sait que certains auteurs attirent énormément de monde.


Pour ma part, petit arrêt au stand du Chat Noir pour faire dédicacer mon exemplaire de Nox par Eloise Tanghe et un livre cadeau à Alison Noël (mon livre à moi était déjà dédicacé). Eloise, la benjamine, qui a commencé à écrire son livre à 16 ans. Elle passe maintenant son bac et si elle a d'autres projets d'écriture, elle est plutôt occupée avec son entrée prochaine à sciences po. Alison, alias Lili bouquine, que j'ai eu la chance de croiser alors qu'elle arrivait accompagnée d'Emily (Bulledop); j'en ai profité pour faire ma petite photo !

Je rejoins donc mari et amis (puisqu'Elise et son mari sont là) pour attendre l'arrivée d'Aurélie Valognes. Petite interview en direct pour la story du livre de poche: après avoir débarqués à 4 à la foire du livre et acheté environ 6 livres, nous sommes à nouveau 4 pour pas loin du même nombre de livres. J'en ai profité pour faire dédicacer mon exemplaire de Au petit bonheur la chance, son dernier sorti. Premier moment "gênant" du salon, un homme qui fait la queue vient nous "agresser" en râlant que ça n'avance pas. Pas très agréable ni pour nous, ni pour Aurélie... d'autant plus que nous sommes passés tous les 4 en même temps et avons donc probablement mis moins de temps que l'un après l'autre. Bref. Bonjour à vous aussi monsieur.

Nous refaisons ensuite deux arrêts bis : auprès de Morgane Rugraff car Elise craque pour Ray !! et d'Emma Green car elle est vraiment très faible (ou alors je suis très convaincante). On me reconnaît dans la queue à cause de la story du livre de poche...

Dernière grosse queue pour Christelle Dabos. On me reconnaît encore. Longue attente ! Mais on est bien contents d'être en début de file :) Troisième fois que je la rencontre et j'ai pu faire dédicacer mon tome 3 ainsi que le superbe dessin d'élaineillustration. Toujours aussi discrète et sympathique, Christelle m'a conseillé de ne pas lire le troisième de suite, le quatrième n'est pas encore sorti !

Enfin, nous avons terminé par les dédicaces des enfants. Les papas d'Azuro le dragon bleu au grand complet étaient sur place. Découvert à Livre Paris 2016, le dragonneau a séduit mon fils; c'est donc naturellement que nous avons fait dédicacé nos exemplaires encore vierge et que nous avons finalement craqué pour le dernier sorti, las d'attendre qu'Auzou se décide à le publier en grand format. Les frères Souillé sont de véritables pipelettes et Jeremy Fleury dessinait aussi vite qu'il le pouvait pour garder le rythme... ce qui nous a laissé le temps de découvrir un livre dès 6 ans, pour apprendre à lire, dont il est aussi l'illustrateur (oui, nous avons encore craqué, et Elise aussi, sa fille étant devenue addict du petit dragon).

Récupération des bagages, train et retour à la maison. Reste plus qu'à récupérer mais pas sûre que mon mari réitère l'expérience.

45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout