• Clem

La route de Savannah Wings - Tamara McKinley


La route de Savannah Wings

Auteur : Tamara McKinley

Éditeur : L'Archipel (10/04/2019)


Résumé :

Début des années 2000. A Brisbane, Fleur apprend qu'elle hérite d'Annie Somerville, une tante qu'elle n'a jamais rencontrée.

Milieu des années 1930. Annie et son époux ont quitté Melbourne pour devenir éleveurs à Savannah Winds, un ranch au nord-est de l'Australie, dans une contrée rude mais empreinte d'une beauté à nulle autre pareille.

À la lecture du journal d'Annie, qu'on croyait disparu, le doute et l'angoisse assaillent Fleur. A-t-elle bien fait d'entreprendre ce voyage à travers le temps et l'espace, qui pourrait bouleverser sa vie ainsi que celle de ses proches ?



Avis :

La route de Savannah est le genre de livre que je découvre sans même avoir lu le résumé, sur simple mention du nom de l’auteure. S’il m’est arrivée d’être un peu déçue par certains écrits de Tamara McKinley, en général il s’agit d’une valeur sûre pour moi. La route de Savannah n’aura pas fait exception malgré son petit côté surnaturel et je remercie encore Mylène des éditions de l’Archipel pour ce voyage féérique au pays des kangourous.

Le récit de Tamara McKinley se déroule sur deux époques en parallèle : les temps actuels où nous suivons le personnage de Fleur et de son compagnon Greg et aux alentours de la seconde guerre mondiale où nous découvrons la tante de Fleur, Annie, au travers des journaux qu’elle a laissé à la jeune femme.

Le prologue nous plonge directement au cœur de l’Australie sauvage, une jeune-femme inconnue assiste impuissante à un spectacle magnifique et cruel. Puis, l’auteure nous propulse 70 ans dans le futur, à Brisbane où Fleur voit sa vie partir en morceaux alors qu’un nouveau départ s’offre à elle. Les personnages sont tous un peu cabossés par la vie, et cela se ressent dans leur vie d’adulte. Secrets de famille, non-dits, occultations des évènements… Chacun va devoir apprendre à regarder en face son passé pour pouvoir avancer.

A travers les sœurs Franklin, Tamara dresse le portrait de trois femmes d’âge et condition différents, unies contre un père tyrannique ; elle évoque ainsi de nombreux sujets qui toucherons chaque génération : le désir d’enfant, la perte d’emploi, le besoin de liberté, la dévotion, le désœuvrement au départ des enfants, l’éloignement des époux, l’estime de soi, le ressentiment qui empoisonne les relations ou encore les affinités sexuelles. Elle décrit également des femmes fortes, chacune à leur façon, qui sont prêtes à beaucoup plus qu’elles en le pensent pour se réaliser et exister enfin pour elles-mêmes. Si Fleur (et Greg, son compagnon) sont les personnages prépondérants, la famille de Fleur est également très présente puisqu’on suit par moment ses deux demi-sœurs, l’une de ses nièces (Mélanie), sa tante qu’elle découvre au fil du récit et la famille de sa mère.

Si les trois sœurs vont devoir relever des défis et se dépasser pour affronter ce qui les attend, ce n’est rien à côté de ce qu’a traversé Annie, leur tante. Nous découvrons à travers les carnets qu’elle a laissé une femme courageuse et battante qui a trouvé sa place et une famille au cœur de l’outback Australien, à Savannah Winds ; une femme à l’opposé de la cupidité et l’avidité de son frère qui a été jusqu’à taire son existence.

La plume de Tamara McKinley est percutante et parvient à rendre de façon spectaculaire les descriptions des demeures d’Annie. En fermant les yeux, on peut presque sentir l’odeur de la mer et le souffle du vent sur la plage de Birdsong, la chaleur du soleil sur les terres de Savannah Winds ou admirer le Morning Glory magestueux et terrifiant. J’ai ressenti de plein fouet les sentiments exacerbés des personnages, ai tremblé pour Fleur et Greg, ai été exaspérée par le comportement de Mélanie et ai admiré la transformation et l’état d’esprit de Bethany. J’ai également été très intriguée par le personnage mystérieux de Blue, pour tout vous dire, je l’ai trouvé un peu louche ce qui n’est pas trop loin de la vérité ! L’auteure entretient le mystère tout du long sur ce personnage ainsi que sur la destinée d’Annie ; tout comme Fleur, nous attendons avec impatience de savoir comment et pourquoi elle a quitté Savannah Winds.

On se laisse facilement envouter par les talents de conteuse de Tamara McKinley qui mêle sentiments et paysages merveilleux, rêve et réalité. Car les personnages sont criants de réalisme et qu’à travers le rêve que vit Fleur, on retrouve des préoccupations bien concrètes de la vie de tous les jours et la perfidie de l’être humain. Je reste un tantinet septique sur l’aspect « surnaturel » du roman qui, bien que cohérent avec la culture aborigène, n'est pas concevable pour mon esprit cartésien. De plus, j’aurai bien aimé quelques nouvelles de Bethany et Mélanie avant de tourner la dernière page.