top of page
  • Photo du rédacteurClem

Addicted to you, tome 2 - Angel Arekin

Addicted to you, tome 2

Auteur : Angel Arekin

Editeur : BLACK INK EDITIONS (04/08/2023)

312 pages

Résumé :

Vous la voyez là ? Cette fille magnifique assise sur le bar, une jambe par-dessus l’autre ? Nolwen Mordret, mon premier amour. Elle me fixe comme si elle comptait me dévorer sur place. Habituez-vous tout de suite, elle me regarde toujours comme si elle comptait m’arracher mes fringues pour les brûler sur un bûcher. Elle est la fille cadette de la famille Mordret, cette bande de psychopathes en puissance ennemie héréditaire de mon père.


Avis :

Que dire de ce second opus ? En vérité, je crois que je vais avoir énormément de mal à rédiger cet avis. Non seulement cela fait une petite semaine que j'ai terminé ma lecture, mais en plus ce tome 2 est tellement indissociable du premier (je l'ai d'ailleurs directement enchainé) qu'il va être difficile de l'en distinguer. Il sera donc, probablement, plutôt bref. Je vous invite à lire mon retour sur Addicted to you, tome 1 dans lequel vous retrouverez de nombreux points transposables ici.

Une chose est sûre : si vous avez apprécié les prémices de l'histoire de Liam et Nolwen, vous aimerez forcément en connaitre la conclusion; même si je crois que je l'ai un chouïa moins savouré (question de perception globale). On y retrouve la même dynamique narrative : alternance passé / présent, Liam / Nolwen (je vous l'ai dit c'est la suite directe du premier volet) et nous avançons dans le passé, jusqu'à lentement rejoindre le présent. On y retrouve également ce mélange de langages soutenu / familier et ces remarques ou scènes de cul.

Philippe Mordret, le grand méchant père de Nolwen, est un peu plus présent dans cette seconde partie. Toujours aussi antipathique, difficile à cerner, il laisse néanmoins percevoir les motivations de ses actes. Et, même si cela est difficilement concevable, il semble persuadé d'avoir agi pour le bien de sa fille; là où cette dernière pense être transparente pour lui. Famille dysfonctionnelle vous disiez ?

Liam reste LE personnage. Même s'il a lui aussi ses torts et n'a pas toujours agit avec raison (quand on touche aux sentiments la raison n'est jamais dans les parages) ou maturité, il a traversé l'enfer, a su se reconstruire et tout donner pour changer les choses.

C'est tellement dur de garder un propos construit et constructif quand les personnages et émotions se mélangent dans ma tête et que j'ai envie de cracher sur l'un ou d'encenser l'autre. Mais ça donne un peu une idée du maelstrom qui surgit à la lecture frénétique des pensées des protagonistes. Ça donne un peu une idée des larmes qui perlent, du cœur qui se serre, de l'envie de frapper ou de la rage qui manque de nous étouffer. Ça donne un peu une idée de la satisfaction qui nous étreint lorsque quelqu'un frappe à notre place, quelles que soient les conséquences.

Voilà. Addicted to you c'était une expérience très forte, dans laquelle nous sommes happés par le fléau des addictions, de toutes les addictions. Par leur puissance de destruction, par l'absence d'empathie ou de conscience morale de ceux qui en profitent. Ce n'est pas nouveau pour moi, mais Angel Arekin n'épargne rien à ces personnages : elle les soumet à toutes les épreuves possibles et imaginables, elle les blesse, les cabosse, les jette à terre… si bien que parfois on se demande si ils pourront se relever.

Elle nous offre une histoire épique. Une tragédie moderne qui, malgré tout, ne se termine pas de la pire des manières.

Comments


bottom of page