• Nadge

Reine d'Egypte, tome 2 - Chie Inudoh

Reine d'Egypte, tome 2 - Chie Inudoh

Auteur : Chie Inudoh

Editions Ki-oon

Parution : Juin 2017

Note : 4 / 5

207 pages


Résumé éditeur :

Parti en campagne à la frontière du royaume de Koush, Thoutmosis Ier reçoit une blessure fatale ! Ivre de vengeance, son fils fait exécuter les prisonniers ennemis de la manière la plus sanglante qui soit et néglige ses devoirs de pharaon... Hatchepsout, qui tente de prendre en main les affaires de l'empire, se rend plus que jamais compte de sa impuissance.


Mais sa rencontre avec Senmout, le nouveau scribe, va tout changer : devenu son allié, l'homme lui jure de la servir avec loyauté. A ses côtés, la jeune reine part inspecter le chantier de Karnak, sans savoir qu'à la cour des intrigues se tissent...

Avis lecteur :

Totalement captivée par le tome 1 et son univers en pleine Égypte antique, j'ai enchainé avec le tome 2.

Hatchepsout, épouse royale de Pharaon (son frère), décide d'aller visiter le chantier de Karnak, avec son fidèle Senmonut (le scribe).


Dès les 1ères pages, on retrouve une reine qui a de l'ambition, mais qui est très naïve et idéaliste (elle n'est encore qu'une enfant au fond).

Elle commence à comprendre qu'en l'absence de Pharaon, les prêtres d'Amon ont le pouvoir. Mais qu'ils se comportent de bien mauvaise façon (orgies, abus en tout genre)... elle va alors vouloir s'interposer, ce qui ne va pas être une bonne idée. Même si elle est intelligente, elle n'a pas encore connaissance des codes et des usages de la cour et cela va se retourner contre elle. Elle va devoir faire face aux complots, aux trahisons et aux luttes de pouvoir.

Et cela va la faire grandir, avec ces revers, elle va apprendre qu'une femme puissante doit prendre des décisions, parfois difficiles, et s'y tenir et elle va se forger une carapace. Elle se révèle également être une bonne négociatrice, avec une vision intelligente du monde. Elle va se faire de nouveaux alliés au palais grâce à ses qualités.

Sothis, la maitresse et favorite de Pharaon, a une place un peu plus importante dans ce 2ème tome. C'est une femme manipulatrice, avide et prête à tout pour arriver à ses fins.

La fin de ce tome voit aussi l'émergence de la princesse Néfer, la petite sœur de la reine.


Ce tome aborde aussi des sujets assez dures, comme l'esclavage (des jeunes enfants notamment), la soumission sexuelle et le harem, la vie sur les chantiers, la politique et la place des prêtres, la guerre... une plongée dans la vie quotidienne égyptienne, très réaliste. A noter que certaines scènes (au harem notamment) peuvent être un peu violentes, ce manga n'est pas conseillé au jeune public.


Sur le dessin, je trouve toujours les expressions de la reine magnifiques. Une grande finesse est apportée aux traits du visage, des yeux... ainsi qu'aux bijoux, vêtements et aux détails égyptiens Ankh, œil d'Horus...

Je maintiens mon bémol du tome 1 sur les corps si parfaits (abdo en acier pour les hommes, grosse poitrine pour les femmes....).


La fin laisse la reine dans une bien mauvaise posture, avec le départ d'un personnage important. Mais cela promet une ouverture pour le tome 3 plutôt intéressante, avec une intrigue qui parait plus complexe qu'elle n'en a l'air, et avec une reine qui s'affirme.

C'est dans les situations incontrôlées... que l'on grandit le plus...
A Karnak, on m'a traitée d'orgueilleuse car ressentir de la pitié pour quelqu'un qui souffre sous nos yeux est un acte d'autosatisfaction!

Posts récents

Voir tout