• Clem

Naïs et Totoche au pays des Pharaons - Isabel Lavarec

Naïs et Totoche au pays des Pharaons

Auteur : Isabel Lavarec

Éditeur : Ex Aequo (31/03/2021)

185 pages


Résumé :

Chefs de groupes adverses dans leur collège, Naïs et Totoche s’apprécient pourtant plus qu’on ne le pense. Lorsque leur classe gagne une croisière sur le Nil et que Naïs défie un cobra royal, l’aventure commence. Mordue par le serpent venimeux, Naïs se retrouve dans le coma et son esprit se dissocie de son corps.

Elle remonte ainsi le temps et Totoche la rejoindra ; ensemble, ils devront voyager dans l’Égypte de Cléopâtre et accomplir la mission ordonnée par Uræus, le cobra royal.

Livrés à eux-mêmes dans un pays aux mille dangers, pourront-ils venir à bout des obstacles et atteindre leur but ?


Avis :

La collection Saute-mouton des éditions Ex-Aequo s'adresse aux 9-12 ans, et jusqu'à présent j'y ai fait de très chouettes découvertes avec mon fils. Ce nouvel ouvrage promettait un voyage au pays des Pharaons sur fond de rivalités collégiennes et d'un brin de fantastique.

Malheureusement, une fois n'est pas coutume, Naïs, Totoche et moi ça ne l'a pas fait. Si ce roman renferme de nombreux éléments très enrichissants sur la culture Egyptienne au temps des Pharaons, il est également assez complexe à lire. En effet, le style est assez lourd, à commencer par le nom des équipes de collégiens : les m'zelles et les dam'zeaux qui sont difficiles à prononcer et ne semblent pas très représentatifs d'adolescents. De fait, cette classe de collège manque de réalisme et de naturel. L'enchainement des phrases n'est pas toujours évident, le vocabulaire utilisé parfois non approprié au public visé (notamment un chapitre où il est question d'un violeur pédophile qu'il peut être bien de commenter avec l'enfant; pour ma part, j'ai en censuré une partie).

J'ai beaucoup aimé la rivalité qui existe entre les deux équipes de la classe Ibis, les défis qu'ils se lancent sans arrêt et le niveau intellectuel des meneurs; Naïs n'est pourtant pas un personnage attachant. Sous sa grande intelligente se cache une jeune-fille égoïste et sûre d'elle qui se soucie peu des autres. Totoche, quant à lui, sous ses allures de gars cool n'est pas très courageux et son penchant pour Naïs le rend touchant.

Les chapitres sont très courts et le roman est divisé en quatre grandes parties. Le récit prend une dimension nouvelle lorsque Naïs remonte dans le temps et que l'auteure nous offre une vision de l'Egypte de Cléopâtre, et la dernière partie est plus prenante que le reste du roman. Il est très intéressant de découvrir les coutumes de l'époque, l'articulation des différentes fonctions… mais certains objets ne sont pas assez détaillés pour un néophyte. Il en est de même pour les dieux cités.

Un récit avec un gros potentiel qui manque de rythme et de fluidité. Il se passe énormément de choses, presque trop, et en même temps je n'ai pas réellement su saisir le but de la mission confiée à Naïs.

Mon avis est bien sur totalement subjectif, et, puisque j'ai lu des avis contraires au mien, c'est un roman qui peut être très bien perçu; mon fils n'est pas d'accord avec mon analyse !


En effet, Lucien, de son côté, a bien aimé toute l'histoire de Naïs et Totoche; parce que ça raconte un peu l'histoire de Cléopâtre, de Marc-Antoine et de Jules César et en plus ils vivent plein d'aventures. Il a bien aimé le fait qu'ils remontent dans le temps car dans la réalité ce n'est pas possible. Ce qu'il a le moins aimé, c'est le début du roman, avant que la classe Ibis ne parte en voyage, parce que le cadre scolaire, et les punitions ne l'ont pas assez sorti de son quotidien (non pas qu'il soit puni).

Posts récents

Voir tout