• Clem

Vilain chien ! - Morgane Caussarieu

Vilain chien !

Auteur : Morgane Caussarieu Éditeur : EDITIONS DU CHAT NOIR (14/10/2020)

140 pages


Résumé :

Zachary, dix ans, vit seul avec sa mère au milieu de la forêt canadienne, au Québec. Son père est mort récemment dans un accident de chasse et le petit garçon ne peut accepter sa disparition. Il est persuadé que son papa est encore là, quelque part. Le soir d'Halloween, un homme inquiétant fait don à Zachary d'un adorable petit chien de chasse. Un chiot au regard plus que troublant. Un chiot au comportement étrange…


Avis :

Je poursuis ma découverte de la collection Chatons hantés avec la dernière parution : Vilain chien ! qui rentre dans le thème de l'épreuve du #BookLanta.

C'est un livre beaucoup plus court que ma première lecture (Les orphelins du sommeil) puisqu'il fait un peu plus d'une centaine de pages avec une police d'écriture assez grosse. Il se lit très rapidement et nous embarque aisément de l'autre côté de l'atlantique, dans une région québécoise un peu sauvage, ne serait-ce qu'à travers le langage employé. Des expressions et tournures de phrases chantantes, identifiées en italique dans le texte, et compréhensibles grâce au sens général des phrases.

Zac est un petit garçon attachant, qui n'arrive pas à faire le deuil de son père. Il vit dans une maison au milieu de la forêt, loin de toute civilisation et subsiste (en partie) grâce au potager, au lait de la vache qu'il trait et aux œufs des poules. Vilain chien ! a un côté un peu onirique, Zac y est hanté par le souvenir de son père, omniprésent dans les esprits et dans la maison, notamment à travers ses trophées de chasse. Mais si le Père était un grand chasseur, le petit garçon n'aime pas faire de mal aux animaux et culpabilise de ne pas avoir été aussi fort que son père l'aurait souhaité.

Entre une mère (Mom) terrassée par la perte de son mari et l'attente de ce père qui va, Zac en est persuadé, franchir la porte d'un moment à l'autre, nous assistons au quotidien de ce petit garçon qui va être bouleversé par l'arrivé d'un chiot non désiré. Les illustrations de Mina M. qui émaillent le texte donnent corps au récit et collent parfaitement à l'ambiance du roman.

J'ai eu comme l'impression d'être projetée dans un autre monde, un monde où la nature est omniprésente, où les étranges voisins savent surprendre, un monde où l'on doit apprendre à accepter qu'une disparition est définitive et se construire sans l'être aimé.

Un texte plein de détresse, mais aussi plein de douceur.

Posts récents

Voir tout